05222018Headline:

1ère édition des Journées de l’ Houphouëtisme : Laurent Dona Fologo depuis Yamoussoukro parle” le rideau du RHDP ou du PDCI, est tombé”

Le rideau est tombé le dimanche 13 mai dernier, à la Fondation Félix Houphouët –Boigny de Yamoussoukro, sur la première édition des journées de l’Houphouëtisme.

 

À l’initiative de l’honorable Charles Gnaoré, député de Bouaké commune et sous-préfecture, ces journées, avaient comme thème principal « Le parti unifié RHDP : Unique alternance à la conservation des valeurs de l’Houphouëtisme »

La conférence animée, par l’ex- président du Conseil économique social de Côte d’Ivoire, Laurent Dona Fologo, a été l’un des temps forts de ces journées. L’orateur du jour a, d’entrée fait l’historique de la vie politique en Côte d’Ivoire de 1946, date de la création du RDA, en passant par les années 50, avec cinq (5) formations politiques (RDA, PPCI, BDE…) jusqu’ en 2016. S’agissant du parti unifié, le conférencier a expliqué que l’unification des partis politiques ne date pas d’aujourd’hui. « L’unification est une vision importée » a-t-il indiqué. Toutefois, il a précisé que « (…) C’est vrai qu’au départ, je n’étais pas d’accord pour le RHDP. Parce que je ne n’étais pas d’accord avec le lieu de sa création (France), (…) Mais pour la Côte d’Ivoire, nous ne devrons pas avoir peur du parti unifié. La concertation permet de mettre l’intérêt supérieur de la nation avant. » . Se basant sur des exemples précis en Europe. Notamment avec le parti « Les Républicains », qui a changé de nom six fois, depuis sa création par le général De Gaulle avec au départ (Rassemblement du Peuple de France), le changement de nom ne devrait pas poser de problème. « Le PDCI ou le RHDP, ce sont les mêmes quatre lettres. Il s’agit toujours de l’houphouëtisme. Là, le nom Houphouët apparait clairement. Et d’ailleurs, c’est lui qui a créé le PDCI-RDA. Donc, le RHDP ou le PDCI, c’est bonnet blanc, blanc bonnet » a-t-il dit. Par ailleurs, Il a salué la vision du Chef de l’État, SEM Alassane Ouattara d’aller au parti unifié. Car, « Cela a été une volonté du président, feu Félix Houphouët Boigny. Déjà en 1951, au stade Geo André d’Abidjan (l’actuel stade félicia), où il a tendu la main aux autres partis politiques de l’opposition à l’époque, pour l’intérêt de la Côte d’Ivoire » . « Donc le parti unifié sera une garantie de cohésion, de paix et de développement durable pour les ivoiriens » a-t-il conclu.

Issa Coulibaly encourage la Force 2015

Le ministre de la Fonction publique Issa Coulibaly qui présidait ces assises et qui est par ailleurs président d’honneur de FORCE 2015, s’est réjoui de la solidité de la conviction de ses filleuls. Il les a salués pour le travail abattu en si peu de temps. Selon lui, en faisant le choix et de façon tout à fait désintéressée de célébrer l’houphouëtisme à travers la promotion des valeurs qu’il incarne , ces jeunes administrent la preuve que, ce que l’on peut faire pour les jeunes en Côte d’Ivoire et assumer en toute responsabilité des passes à portée nationale » . À cet effet, il leur a réitéré son soutien indéfectible. Avant de leur demander de continuer de prêcher la bonne parole. Celle de l’union, de la cohésion, la fraternité et de la paix. « Qui mènera inexorablement à l’émergence tant souhaitée par le président Ouattara » . Poursuivant, il a rendu hommage au président Houphouët Boigny, pour sa politique. Qui a hissé pendant des décennies la Côte d’ Ivoire parmi les nations émergentes du siècle dernier. Pour lui, l’ Houphouëtisme apparaît ainsi comme la serve vivifiante du RHDP. « Le RHDP est l’illustration concrète de la vision et de l’ambition du président Ouattara , pour doter la Côte d’Ivoire d’un socle de stabilité , de cohésion nationale et de paix , préalable à tout de développement durable »a-t-il dit. C’est pourquoi, il a appelé à l’union de tous les enfants d’ Houphouët, à surtout faire bloc autour du duo Ouattara-Bédié. Car, « Lorsque les enfants d’ Houphouët Boigny se sont divisés, nous savons tous ce que cela nous a coûté. ». Peu avant lui, Charles Gnaoré, dans le même sens a rappelé à l’auditoire, surtout les jeunes venus nombreux, l’œuvre gigantesque de construction de la Côte d’Ivoire entamée par le premier président de la Côte d’Ivoire moderne. Qui est poursuivie aujourd’hui, par ses « héritiers » les présidents Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara. Par la suite, il a appelé ces derniers à être le fer de lance de la consolidation du parti unifié. Afin d’offrir aux populations ivoiriennes une paix, une stabilité et un développement durable.

Les journées ont débuté le vendredi 11 par une prière à la grande mosquée centrale de la ville, en suite une visite au caveau familial des Boigny pour un recueillement sur la tombe de l’illustre disparu, le président feu Félix Houphouët Boigny, et une messe d’action de grâce à la basilique notre dame de la paix. Et enfin, un grand rassemblement à la fondation Felix Houphouët Boigny

 

imatin.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment