10212017Headline:

40 tonnes de médicaments illicites estimés a 500 Millions saisis à Abidjan, voici….

 

Ces produits comprennent des comprimés, des sirops, des tisanes, des gélules dont les antibiotiques et anti-inflammatoires, des aphrodisiaques, etc.

Près de 40 tonnes de faux produits pharmaceutiques saisis par les agents de l’Unité de lutte contre la criminalité transnationale organisée (UTC) ont été détruits jeudi à Abidjan.

Ces produits comprennent des comprimés, des sirops, des tisanes, des gélules dont les antibiotiques et anti-inflammatoire, des aphrodisiaques, etc.

Selon le chef de service de lutte contre les médicaments illicites, Dr Toe Oumar Aimé, la saisie de ces produits le 15 février, évalués à environ 500 millions de FCFA, a été possible grâce à la vigilance des agents de l’UTC qui depuis un an ont pisté le « coin » situé au quartier Abatta, entre la commune de Cocody et celle de Bingerville.

A l’intérieur d’un entrepôt présenté comme une imprimerie, ces agents ont découvert l’usine de fabrication et les magasins de stockage de ces produits qui ne répondent à aucune technicité. « Cette unité de fabrication n’a aucune existence légale et les produits fabriqués sont de véritables poisons », a expliqué M. Toe, signalant que ces médicaments toxiques qui présentent un véritable danger pour les populations ont des conséquences sanitaires tels que les AVC, l’insuffisance rénale et l’échec thérapeutique.

Le directeur de l’UTC, le Commissaire divisionnaire de police Adomo Bonaventutre, a annoncé l’arrestation de trois Chinois qui ont été mis à la disposition du juge d’instruction, pour enquête.

Cette destruction s’est faite en présence de membres du Réseau national de lutte contre les faux médicaments créé par le gouvernement ivoirien. Il comprend notamment le ministère de la Santé représenté par la Direction des pharmacies, du médicament et des laboratoires (DPML), la Police sanitaire, le Comité national de lutte contre le trafic illicite (COTRAMED), l’Unité de lutte contre la criminalité transnationale organisée (UTC) et les douanes ivoiriennes.

Avec AIP

 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment