04152024Headline:

4E ÉDITION DE LA CITHA : UNE GRANDE VISION DU TOURISME AFRICAIN PRÉSENTÉE PAR LES DIFFÉRENTS ACTEURS

Le développement du tourisme et de l’hôtellerie a été l’objet des réflexions à la Citha. Les thématiques sur les infrastructures, la formation et le financement dans ces domaines ont été analysées par des opérateurs économiques et des autorités administratives dans le but de définir les perspectives pour asseoir le développement durable du tourisme et de l’hôtellerie dans la sous-région.

L’ancien premier ministre du Bénin, Lionel Zinsou, a expliqué, lors de l’ouverture de la conférence, que la clientèle en matière d’hôtellerie accroit en Afrique. Et cela est dû à la bonne politique démographique, à l’augmentation de revenus par tête, au développement urbain, à la valeur des fonciers, au dynamisme de la mobilité sociale, entre autres.

Il ajoute que la prouesse de cette chaîne d’activité n’est pas réservée aux touristes étrangers, mais la clientèle régionale qui éprouve de préférence pour les atouts locaux. « Il faut développer ce qui existe dans nos pays pour développer le tourisme ».

Il laisse entendre par ailleurs que le développement du tourisme et de l’hôtellerie implique plusieurs initiatives. Lionel Zinsou cite par exemple la mise en place de programme de formation pour toutes les chaines de valeur en accord avec les gouvernements, l’intégration du potentiel culturel de l’Afrique, la rénovation urbaine pour créer des cadres propices et bien d’autres.

L’ouverture d’une seconde piste d’atterrissage à l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan où la création d’une piste d’atterrissage internationale dans un aérodrome à l’intérieur du pays, la qualité de la voirie pour faciliter la liaison entre les villes, la création de pôle d’attraction à l’intérieur du pays et les sites sont également des atouts pouvant contribuer au développement du secteur.

Directeur général de Forhom, Tanguy de Reboul, fait remarquer, pour sa part, que 20% des salariés des hôtels ont un diplôme dans le domaine du tourisme et de l’hôtellerie. Il estime encore que la possibilité de faire évoluer le tourisme des loisirs demande une base d’une synergie d’action entre les différents acteurs à l’effet de parvenir à des emplois pérennes.

What Next?

Recent Articles