09262017Headline:

Yaké Evariste, à la Cpi, voici sa part de vérité avec des trous de mémoire….

 Après le Général Guai Bi Poin, c’est Evariste Yaké qui se trouve depuis ce mardi 4 avril 2017 dans le box des témoins à charge, à la Cour Pénale Internationale, face à Laurent Gbagbo et à son ministre Charles Blé Goudé, dans l’affaire de la crise post-électorale de 2010-2011.

  Pour sa première journée de témoignage, l’ex-Chargé d’étude au cabinet de Feu le Dr Franck Guéi (Conseiller du Président Laurent Gbagbo chargé de la santé en milieu rural) a livré des détails sur le rôle joué par Charles Blé Goudé dans la campagne de Laurent Gbagbo.

Ex-président de  la Coalition des Mouvements et Associations des jeunes des Montagnes pour Gbagbo (COMAJMG, de 2007 à 2011), Evariste Yaké avait été interrogé par Me Garcia, le substitut du procureur Fatou Benssouda, sur ses relations avec les responsables d’autres structures militants pour la réélection du Président Laurent Gbagbo.

Il a alors confié au procureur avoir été contacté fin 2008, par Charles Blé Goudé qui l’a mis en mission dans l’Ouest montagneux : « Notre mouvement était très actif sur le terrain. Alors, un matin, j’ai reçu un coup de fil et celui qui était au bout m’a dit qu’il était le Général Charles Blé Goudé et qu’il voulait me rencontrer. Nous avons pris rendez-vous à son bureau à Cocody les II-Plateaux. Son bureau était situé en face de la mosquée d’Aghien. Nous nous sommes rencontrés et il m’a demandé de travailler à la victoire du président dans la région. Quelques jours après, il nous a remis 16 motos tout-terrain qu’il nous a conseillé de remettre aux personnes les plus actives de la région, afin de porter le message du Président Gbagbo dans les contrés les plus reculées. En  effet, lors de la rencontre, après que nous lui ayons donné notre accord pour travailler à la victoire du Président, nous lui avions  exposé nos difficultés. Elles se résumaient en un besoin de matériels roulants adéquats, vu le mauvais était des routes dans les régions et les distances qui séparent les différentes localités. C’est ainsi qu’il nous a remis les 16 motos , plus les 500 000 F CFA pour les transporter jusque dans les localités concernées. Après, j’ai coordonné l’opération de distribution sur le terrain».

Il a ajouté que Charles Blé Goudé lui avait demandé de « veiller à ce que les parents se fassent enrôler afin de participer effectivement à scrutin présidentiel ».

[ Gbagbo avait un programme alléchant pour l’Ouest ]

Comme les Généraux Kassaraté et Guiai Bi Poin, Evariste Yaké a de grandes difficultés avec les dates précises des faits sur lesquels il témoigne. À plusieurs reprises, le substitut du procureur a du lui rafraichir la mémoire.

Il  a été interrogé sur son rôle précis au cabinet du Dr Franck Guéï, en sa qualité de Chargé d’Etude. À ce niveau, celui qui dit être revenu d’exil en 2013 a confié qu’il était chargé « de veiller à la bonne exécution du plan du Président Gbagbo qui visait à restructurer les infrastructures sanitaires dans tout le pays, mais en particulier dans l’Ouest. Car, c’est une zone où les infrastructures sanitaires sont fortement délabrées Gbagbo avait vraiment un programme alléchant pour notre région Surtout qu’il avait dit “donnez-moi le pouvoir et je vous le rendrai“ », a-t-il confié

Evariste Yaké était ce mardi 4 avril 2017 à sa première journée de témoignage . L’ex-pro-Gbagbo devenu un cadre du Rdr répondra aux questions de l’accusation. La parole sera ensuite donnée à la défense de Laurent Gbagbo puis à celle de Charles Blé Goudé à partir de la semaine prochaine, pour le contre-interrogatoire.

Jean-H Koffo

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment