07172024Headline:

8 gendarmes et militaires de Soro Guillaume sont mis au arrêt

Générations et peuples solidaires (GPS) de Guillaume Soro a publié, ce lundi 7 décembre 2020, la liste complète des gendarmes et militaires pro-Soro qui ont été arrêtés dans le cadre de diverses procédures.

C’est par un communiqué signé de l’ex-ministre Affoussiata Bamba Lamine, que GPS a dévoilé sa liste. Dans sa déclaration, celle-ci a semblé ne pas apprécier le silence de la communauté internationale sur le dossier ivoirien.

“La communauté internationale, notamment l’Organisation des Nations Unies (ONU), l’Union Africaine (UA), et la Communauté Économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), détournent le regard sur une situation inédite en matière de violation des droits de l’homme et des libertés”, a-t-elle dénoncé.

“Générations et Peuples Solidaires (GPS) aura payé un lourd tribut au combat pour le respect strict de la Constitution qui stipule en son article 55 que : “Le Président de la République est élu pour cinq ans au suffrage universel direct. Il n’est rééligible qu’une fois”, a-t-elle martelé.

réaffirmant, comme le déclare constamment Guillaume Soro, en exil en Europe et persona non gratta en France, depuis l’interview retentissante d’Emmanuel Macron, qui annonçait qu’il n’accepterait pas que la France serve de base arrière pour la déstabilisation d’un pays étranger.

GPS et les 8 militaires
“En effet, Générations et Peuples Solidaires (GPS) s’est battu et continuera à se battre avec force et énergie contre le troisième mandat inconstitutionnel de M. Alassane Ouattara”, a souligné Affoussy Bamba, ex-porte-parole de la rébellion des Forces nouvelles.

Avant que celle-ci ne dévoile la liste des huit gendarmes et militaires arrêtés. “Dans le prolongement de cette procédure à l’encontre de Génération et Peuples Solidaires (GPS), plusieurs militaires membre de la sécurité de son Président seront également arrêtés et écroués, à savoir KONE Ardiouma Hermann, Gendarme ; KOUAME Jean Baptiste, Militaire ; BAMBA Souleymane, Militaire ; DOSSO Seydou, Militaire ; KAMAGATE Adama, Militaire ; KOUAKOU Bernard, Militaire ; SILUE Nergue Djoman Emmanuel, Militaire ; TRAORE Lamine, Militaire”.
En mai, le procureur Adou Richard avait déclaré qu'”à ce stade de l’enquête, les éléments en notre possession (…) ont permis l’interpellation de 19 personnes dont 14 militaires (deux officiers supérieurs et 12 sous-officiers) et cinq civils».

Il avait précisé que “Quinze parmi elles ont été inculpées et placées sous mandat de dépôt le 17 avril», a-t-il précisé, sous les chefs de «complot ou d’atteinte à la sûreté de l’Etat, ou de complicité», notamment pour avoir «tenté de dissimuler des armes».

Entre-temps, six militaires ont été libérés. Pour GPS de Guillaume Soro, la libération de ces militaires, comme des civils, dont le député Alain Lobognon, “doit donc être de droit”.
Orepanews

What Next?

Recent Articles