01172017Headline:

8 milliards de FCFA pour les 4.500 victimes des crises/ Ouattara :”Ce n’est pas l’argent qui compte..

ouatara seguela

Un montant allant de 6 à 8 milliards de FCFA, soit entre 9 et 12 millions d’euros, sera dégagé pour l’indemnisation de quelque 4.500 victimes des crises en Côte d’Ivoire, a annoncé, dimanche à Séguéla, le président ivoirien, Alassane Ouattara, faisant savoir qu’une cérémonie en hommage sera tenue le 4 août prochain.

“J’ai demandé au Premier ministre de faire en sorte que pour cette cérémonie, nous puissions dégager au moins entre six et huit milliards FCFA pour commencer l’indemnisation des familles des victimes”, a dit M. Ouattara, assurant que toutes les victimes civiles comme militaires seront concernées.
“Ce n’est pas l’argent qui compte, mais pour montrer à ces victimes que nous ne les avons pas oubliées, que nous travaillons pour les soulager et que nous souffrons avec elles”, a soutenu le chef de l’Etat.
Sur un autre registre, le président de la République a relevé qu’Il n’y aura pas de transition en Côte d’Ivoire”, en réponse à des candidats à l’élection présidentielle d’octobre qui évoquent l’idée d’une transition.
“Evoquer une transition en Côte d’Ivoire s’assimile à une atteinte à la sureté de l’Etat”, a-t-il poursuivi, mettant en garde ‘’les uns et les autres, qu’il n’y aura pas de transition en Côte d’Ivoire, et que c’est terminé”.
A ses yeux, ‘la Côte d’Ivoire est une démocratie et les élections démocratiques ont eu lieu et certifiées par la communauté internationale’’. “Ceux qui espèrent une transition pour se donner un poste ministériel, c’est terminé.

C’est par la voie des urnes que vous allez avoir des postes”, a-t-il précisé, notant que seuls le travail, la qualité et la compétence compteront. Il a, en outre, invité les Ivoiriens à voter ‘’massivement’’, rappelant que “nous sommes dans une république normale, une république apaisée, une république civilisée avec des Ivoiriens qui aspirent à renforcer le climat de paix”.

Toujours sur le registre politique, M. Ouattara a émis le vœu de mettre en place un parti unifié avant la fin de l’année 2015, regroupant les formations politiques membres du Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP).

“Dès la fin des élections présidentielles, nous allons former un grand parti unifié. Je le souhaite avant la fin de cette année”, a-t-il déclaré, soulignant que ce parti va permettre de “prévoir le futur avec sérénité”.
L’idée d’un parti unifié avait été évoquée le 17 septembre dernier, à Daoukro, par le président du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Henri Konan Bédié, lors du meeting de clôture de la visite d’Etat qu’avait effectuée le président Ouattara dans la région de l’Iffou.

Ce parti unifié, devrait s’appeler “PDCI-RDR : Rassemblement des Républicains”, les têtes de pont de l’alliance des Houphouétistes.

A cette occasion, M. Bédié avait, dans cette optique, appelé les partis membres du RHDP à soutenir la candidature de Ouattara à l’élection présidentielle d’octobre prochain, ce qui fut concrétisé par l’investiture du chef de l’Etat, le 25 avril dernier à Abidjan, comme le porte-étendard de cette coalition à ce scrutin.

A’D
*Avec autre source

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment