09212020Headline:

A Bouaké, des soldats occupent la RTI

Mutinerie Bouaké

Les soldats de l’armée ivoirienne qui débrayent à Bouaké depuis mardi matin en raison de soldes impayées ont pris le contrôle du siège local de la Radio-Télévision Ivoirienne, RTI.

Un employé de la RTI a indiqué à l’AFP que les militaires ont pris la station régionale du média d’Etat avec l’espoir de diffuser un message portant leurs revendications.

Selon le correspondant de la BBC, ils ont érigé des barricades sur les principaux axes de la ville.

Les soldats avaient auparavant bloqué les quatre corridors à l’entrée de la ville, érigeant des barrages dans certaines rues.

Selon les témoins, les militaires n’étaient pas armés.

Leur mouvement a occasionné la fermeture des commerces et banques.

Des habitants joints au téléphone dans la ville indiquaient à la correspondante de la BBC à Abidjan que les choses rentraient doucement dans l’ordre.

A Abidjan, la situation était tendue au camp d’Akouedo, située au nord de la ville.

Dans le quartier populaire d’Abobo, il y a eu des échauffourées.

Les militaires du camp de commandos ont expliqué que des civils armés, certains se faisant passer pour des militaires, ont agressé la population.

Les militaires disent être intervenus pour protéger les victimes de l’agression.

S’en est donc suivi un échange de coups de feu et l’un des civils armé a été abattu.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles