01192019Headline:

Abidjan: Abel Djohoré encourage Guillaume Soro à rester au RHDP.

Trois députés ivoiriens Abel Djohoré, Bema Fofana, Charles Gnahoré, tous anciens membres de l’ex-rébellion des Forces nouvelles (FN) dirigée par Guillaume Soro, ont invité vendredi le président de l’Assemblée nationale à ne pas rompre avec le Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et paix (RHDP), le futur parti unique de la coalition au pouvoir dont le congrès constitutif est prévu le 26 janvier.

“Nous invitons le président Soro Guillaume, à se démarquer des va-t-en guerre en notre sein, et à garder le cap de notre combat initial, et qu’il demeure davantage proche du président Alassane Ouattara’’, a déclaré le député de Bayota-Ouragahio (centre-ouest), Abel Djohoré, lors d’une conférence de presse qu’il a conjointement animée avec ses deux autres collègues, tous élus sous la bannière du Rassemblement des républicains (RDR, parti présidentiel).

Dans sa déclaration liminaire, M. Djohoré a, au nom du groupe, appelé M. Soro “à occuper toute sa place au premier congrès constitutif du RHDP le 26 janvier prochain, et à comprendre qu’il ne peut avoir meilleur père et meilleur guide que le président Alassane Ouattara’’.

S’il est en marge du Rassemblement des républicains (RDR), Guillaume Soro est toujours officiellement vice-président du parti présidentiel. Il était néanmoins absent à l’assemblée constitutive du parti unifié RHDP en juillet et n’a pas encore dit s’il se rendrait au congrès, prévu le 26 janvier.

Se prêtant aux questions des journalistes, qui ont essentiellement porté sur Guillaume Soro, les trois députés ont tour à tour soutenu avoir gardé de “bonnes relations’’ avec leur ancien patron dans la rébellion même s’il n’y a quasiment plus de rencontre, à l’exception de Bema Fofana.

“Soro n’a aucun intérêt à tourner le dos au président Ouattara. Tout son avenir politique se trouve au RHDP et nulle part ailleurs’’, a indiqué Abel Djohoré, connu pour ses fréquentes critiques à l’encontre de l’ex-leader des FN.

Interrogé sur une éventuelle candidature de M. Soro à la présidentielle de 2020 comme l’y invitent de nombreux autres anciens membres des ex-FN, le député de Bayota a assuré ne pas y être opposé même, si pour lui, “l’essentiel n’est pas d’être candidat’’.

“Si Guillaume Soro veut, il peut être candidat en 2020 mais alors quand on est dans un ensemble, il faut se soumettre aux règles de cet ensemble. Il demeure vice-président du RDR, donc la discipline du parti s’impose à lui. Il est obligé de s’en tenir à ce que le parti dit’’, a-t-il poursuivi.

Pour lui, “plus Soro s’éloigne de Ouattara, plus il se perd politiquement parce que’’ le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, ex-mouvance présidentielle) Henri Konan Bédié dont il se rapproche “ne lui apportera rien’’.

Avant M. Djohoré, le député Bema Fofana avait lui également assuré ne pas être “opposé’’ à une candidature du président de l’Assemblée nationale.

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment