12192018Headline:

Abidjan: Abel Djohoré ne croit pas en l’alliance Bédié et Soro!!!

Le Député Abel Djohoré Gbakayoro, pour qui l’alliance entre Henri Konan Bédié et Guillaume Soro est quasi impossible, a fait une sortie remarquable sur les dissensions au sein de la grande famille des houphouetistes.

« En politique, il n’y a pas d’alliance contre nature », a-t-on coutume de dire. Mais pour Abel Djohoré Gbakayoro, celle rapprochant Henri Konan Bédié et Guillaume Soro ne pourrait valablement se réaliser dans la mesure où l’ancien président de l’Assemblée nationale et l’actuel sont idéologiquement opposés.

En croire le Député de Ouragahio – Bayota, si en septembre 2002, Guillaume Kigbafori Soro avait pris les armes avec ses camarades du Mouvement patriotique de Côte d’Ivoire (MPCI, rébellion), dont Djohoré lui-même, c’était bel et bien pour combattre “l’Ivoirité », concept mis en place par le président Bédié, alors aux affaires à la tête de la Côte d’Ivoire de 1993 à 1999.

Cependant, l’on constate que le président du PDCI-RDA et le chef du Parlement ivoirien ne perdent désormais aucune occasion pour s’afficher côte à côte. Lors d’une interview à JA, Bédié n’a pas manqué de dire que Soro est son “filleul”. De même, de retour d’un long séjour en Europe, l’ancien Secrétaire général de la FESCI s’est aussitôt rendu à Daoukro pour saluer l’ancien président ivoirien.

L’autre fait notable et qui crève encore l’écran, c’est la présence très remarquée d’Affoussiata Bamba-Lamine, représentant Soro Kigbafori Guillaume au 6e Congrès extraordinaire du PDCI, le 15 octobre dernier, à Daoukro.

Il y a par ailleurs le fait que les relations entre Alassane Ouattara et Guillaume Soro ne sont plus au beau fixe et que Bédié et le même Ouattara n’ont plus de projet de vacances à prendre ensemble.

Guillaume Soro, vice-président du RDR – chargé de la région du Tchologo, est d’ailleurs menacé de passer devant le Conseil de discipline de son parti pour avoir parrainé des candidats indépendants lors des élections régionales et municipales du 13 octobre dernier.

En dépit de tous ces signes avant-coureurs, le Député Abel Djohoré reste formel : « Quand j’entends les gens dire que Soro va rejoindre le président Bédié, ça me fait marrer. Soro a fait la rébellion parce que le président Bédié a créé l’Ivoirité, et c’est à cela qu’ils sont en train d’œuvrer. »

Le parlementaire ivoirien, Abel Djohoré, voit donc comme une alliance contre nature celle que pourraient tisser les deux politiciens que tout le monde indexe comme étant de nouveaux adversaires de l’actuel chef de l’État M. Alassane Ouattara, un homme dont ils étaient très proches dans un passé très récent.

 

lebabi.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment