08182018Headline:

Abidjan: Aka Véronique Bra Kanon fait partie de ces cadres du PDCI-RDA qui refuse de brader le parti pour des postes.

Aka Véronique (ph) –

© koaci.com- Mardi 8 Mai 2018-Dame Aka Véronique Bra Kanon fait partie de ces cadres du PDCI-RDA qui refuse de brader le parti pour des postes.

Dans une conférence publique qu’elle a tenue, elle a fustigé le comportement de certains militants de son parti qui refusent de souffrir et qui ne pensent que à l’argent.

La présidente du conseil régional du Moronou n’est pas allée du dos de cuillère pour qualifier certains cadres du vieux parti de peureux et n’ayant aucune dignité.

« Le PDCI n’aime pas la souffrance, ils aiment l’argent. Vous êtes des peureux, vous avez peur de la souffrance, vous voyez les autres en face, quand ça ne va pas (…) Gbagbo a marché à pieds jusqu’à il a pris le pouvoir. Vous avez peur de marcher à pieds, vous avez peur de brouter du noir, le PDCIc’est ça… Vous êtes dans l’argent, tu n’as pas d’argent tu ne peux pas parler. On vous connait, on se connait en gros et en détail, changez de mentalité. Si vous changez de mentalité, Dieu nous donnera ce qui est à nous, Changez de mentalité, on n’a pas de dignité au PDCI », a craché la vice-présidente de l’Assemblée nationale.

Poursuivant, L’épouse de Feu Denis Bra Kanon a martelé que son parti n’est pas fort dans la tête et qui a un cœur qui ne peut plus rien dire.

« Il n’a pas de force. Les Kandia Camara là, elles ont marché à pieds, elles ont souffert, elles ont soutenu leur parti pendant combien de temps…mais vous, dès qu’on commence à donner l’argent en bas, vous ne pouvez plus parler, On se connait donc ne me provoquez pas. Ne me provoquez pas, on se connait ici, le militantisme c’est un engagement …Quand Gbagbo a pris le pouvoir ici, il y a beaucoup qui était au FPI. C’est quel parti ça ? Aujourd’hui, on est au RDR, il y a beaucoup qui sont au RDR. Arrêtez ça ! On se connaît en gros et en détails », a martelé Madame Bra.

Une vérité de Dame Aka Véronique qui ne fera pas certainement sourire, Patrick Achi, Kablan Duncan, Adjoumani, Ahoussou et autres suspectés, de vouloir lâcher Bédié pour Ouattara, afin de garantir leurs différents postes.

KOACI

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment