08202018Headline:

Abidjan: Amon tanoé appelle à l’apaisement des tensions

Le président des rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire, Amon Tanoé, a appelé mercredi à Yamoussoukro (Centre ivoirien, capitale politique), les hommes politiques ivoiriens à privilégier le “dialogue (pour) surmonter leurs contradictions internes”, dans un communiqué.

Les rois et chefs traditionnels ont appelé les hommes politiques “à privilégier le dialogue (pour) surmonter leurs contradictions internes”.

Ils ont souhaité que le candidat “qui sera élu en 2020”, fasse l’objet “d’un consensus national”, annonçant des rencontres avec “les acteurs politiques”.

Ils ont demandé aux hommes politiques de faire en sorte que les populations “n’aient plus à payer le lourd tribut des inconséquences politiques”, évoquant “les épisodes des crises politico-militaires” en Côte d’Ivoire.

“Dans ce contexte, les choses étant ce qu’elles sont, ne devons-nous pas suggérer à nos hommes politiques d’envisager l’élection présidentielle de 2020 comme ouvrant une période transitoire, en retenant les hypothèses les plus bénéfiques pour le bonheur des Ivoiriens et de toutes les communautés vivant avec nous? Sur cette base, si la Constitution permet à l’actuel Président de la République de se présenter à l’élection présidentielle de 2020 et si la situation politique générale interpelle le pays, il ne devrait pas lui être méconnu son droit d’être candidat. Par ailleurs, ce droit doit être reconnu à tout citoyen qui remplit toutes les conditions exigées par la Constitution”, explique-t-il

“Si la constitution permet à l’actuel président de se présenter à l’élection présidentielle de 2020 et si la situation politique générale interpelle le pays, il ne devrait pas lui être méconnu son droit d’être candidat”, indique la note de la chambre des rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire, lue face à la presse mercredi à Yamoussoukro.

Alassane Ouattara qui avait affirmé que “la nouvelle constitution (l’) autorise à faire deux mandats à partir de 2020”, a promis mi-juillet de donner “des indications plus précises sur (ses) ambitions futures” , dans son traditionnel discours à la nation, le 06 août, à la veille de la commémoration de l’anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment