11122018Headline:

Abidjan: Après sa défaite aux élections municipales à Abobo, Téfhour accuse gravement son adversaire d’avoir tuer son superviseur.

Battu aux élections municipales à Abobo (nord d’Abidjan) par le ministre de la Défense Hamed Bakayoko, Tefhour Koné, poulain du président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro, a dénoncé lundi de graves irrégularités et accusé son adversaire de fraude.

“Les élections d’Abobo n’ont pas été transparentes (…) Je dénonce les graves irrégularités commises contre les suffrages des Abobolais’’, a déclaré Tefhour Koné, dans une vidéo publiée sur sa page Facebook.

Déclaré perdant avec 20,83% des suffrages contre 58,99% pour son adversaire, Tefhour Koné estime que le scrutin s’est déroulé “sous fond de viol, d’enlèvement et de disparition’’.

Dimanche, au lendemain du scrutin, son superviseur électoral Lanciné Coulibaly a été retrouvé mort à la sortie nord de la commune.

“Il a été tué par les miliciens d’Hamed Bakayoko parce qu’il s’opposait au vol de notre victoire’’, a accusé l’ancien député d’Abobo, qui promet saisir la justice avec ses “preuves’’ de fraudes “pour que le droit soit dit’’.

“La paix va de paire avec la justice’’, a-t-il clamé pour conclure.

Rappelons, qu’une bagarre avait éclaté le jour du scrutin entre partisans des deux candidats, après que les représentants du ministre Hamed Bakayoko ont signé un procès-verbal avant le dépouillement des bulletins de vote.

Pendant la campagne électorale, un mort a été enregistré suite à des échauffourées de même nature à Bédiala (Centre-ouest ivoirien) et plusieurs autres blessées à Abidjan et des localités à l’intérieur du pays.

abidjan.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment