08212018Headline:

Abidjan : Après sa récente sortie, Zady Djédjé échappe à une tentative d’enlèvement

L’ex-président du Front populaire Uni (Fpu), Zady Djédjé, a échappé dans la nuit du dimanche au lundi à un enlèvement à son domicile, a appris ‘’Le Nouveau Courrier’’ auprès d’une source familiale. Selon elle, cette visite inattendue qui a été perpétrée par des individus lourdement armés, arrivés à bord de trois véhicules de types 4X4, serait liée à une récente sortie du fondateur du Fpu.

« Lorsqu’ils se sont présentés, ils ont intimés l’ordre au portier d’ouvrir le portail. Et au moment où nous, frappé par la curiosité, ouvrons la porte pour savoir ce qui se passait dehors, les hommes en armes étaient déjà au seuil de la porte d’entrée à notre salon », a expliqué le frère cadet de Zady Djédjé au quotidien, sous le sceau de l’anonymat.

A l’en croire, son ainé, alerté par son sixième sens, a escaladé la clôture de sa ‘’résidence avec tous les dangers que cela comportaient’’.

« Dites à Zady Djédjé que nous reviendrons. Dites-lui de bien se cacher parce que dans tous les cas, nous savons où le trouver. C’est parce qu’il vit qu’il parle », ont menacé les visiteurs indésirables.

Joint par le quotidien, Zady Djédjé, à en croire son cadet qui serait présentement interné dans une clinique de la place, a confirmé cet enlèvement avant d’expliquer ces hommes envoyés par le gouvernement serait à ses trousses à cause de sa récente sortie, le vendredi 22 décembre dernier, au cours de laquelle il a invité le président de la République, Alassane Ouattara, à libérer les prisonniers politiques. Notamment ceux proches de l’ancien président Laurent Gbagbo.

« De la même façon Ouattara a été installé au pouvoir par ses parrains occidentaux, il faut que ces mêmes parrains lui intiment l’ordre de libérer les Ivoiriens injustement détenus dans les geôles du pouvoir », a réitéré l’ex-président Fpu. Car, pour lui, la réconciliation nationale ne sera une réalité en Côte d’Ivoire que si le régime actuel accepte de faire des sacrifices.

« Je constate que ce régime ne veut de la réconciliation. Voilà pourquoi Ouattara et ses hommes divisent pour régner. », a-t-il dénoncé. Avant d’inviter la communauté internationale face à cette situation qui perdure.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment