07202018Headline:

Abidjan: Après son débarquement du gouvernement par Alassane, Mabri a toujours soif d’un poste ministériel

Suite à une information circulant sur les réseaux sociaux, faisant état de la nomination d’Albert Mabri Toikeuse, Afrikipresse a joint plusieurs proches de l’ex ministre et Président de l’Udpci. Ils ont été tous prudents sur l’information.

Un interlocuteur qui l’a ensuite joint lui-même a été plus précis et formel : « Il n’en est encore rien. En tout cas, il n’a pas du tout été informé, ni saisi d’une telle nomination. Il dit que s’il est saisi, il avisera, mais a précisé qu’il souhaite continuer à diriger son parti politique ».

Notre interlocuteur reconnaît que, au cas où cela n’est pas formellement interdit par la loi, la question de la compatibilité entre la fonction de Grand médiateur de la République et la présidence d’un parti politique, se posera forcément ; puisque selon lui, avec une telle nomination, il devrait être difficile pour le Président de l’Udpci d’être candidat en 2020.

” S’il accepte, il gagnera assurément en expérience et en posture d’homme d’État , et renforcera sa stature de présidentiable après l’épisode de 2010, face à Laurent Gbagbo ; mais ensuite c’est peut-être en 2025, ou même en 2030 qu’il pourra être candidat. Ça peut être un bon coup pour le Président Alassane Ouattara , mais est-ce un bon coup pour lui par rapport à son parti, et à son ambition présidentielle? », interroge ce proche de l’héritier politique de feu le Général Robert Guei.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment