12142018Headline:

Abidjan: Armand OUEGNIN, la nouvelle force de Laurent Gbagbo ?

Le Président Laurent Gbagbo a envoyé une délégation du FPI chez son ami et camarade de lutte, M. Armand OUEGNIN. C’est le Dr ASSOA ADOU, accompagné de monsieur KOUA Justin, Secrétaire général adjoint du Fpi et président de la jeunesse de EDS, qui étaient porteurs du message de l’ancien Président ivoirien au patron de Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS).
On se souvient encore de cette phrase de Laurent Gbagbo à son ami et « frère » Abou Drahamane SANGARÉ. Celle-ci raisonne encore dans les têtes à un moment où on croyait son parti le FPI affaissé par les divisions internes. C’était après les affrontements entre Pascal Affi N’Guessan et Sangaré pour le contrôle du FPI. Le désormais président du parti disait à propos de son compagnon de tous les temps, décédé le 3 novembre dernier, « Si Abou Drahamane SANGARÉ tient, je tiendrai ».

On connait la suite, l’ancien président par intérim du Front Populaire Ivoirien (FPI) a tenu et a pu créer la convergence de tous les pro-Gbagbo dans la direction souhaitée par Laurent Gbagbo lui-même, contrairement au chemin emprunté par les dissidents dirigés par Pascal Affi N’Guessan.

Abou Drahamane SANGARÉ n’est plus, mais le FPI est toujours entre de bonnes mains avec le Dr ASSOA ADOU à la manœuvre, accompagné dans sa mission par Mme Simone Gbagbo et plusieurs autres cadres du parti restés fidèles à la ligne de toujours. Laurent Gbagbo a tout de même tenu à confier le flambeau de la lutte à un autre homme fort de l’opposition ivoirienne, M. Armand OUEGNIN.

Cet homme qui est de tous les combats pour la libération de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, allant jusqu’à pousser les officiels Français à intercéder en faveur des anciens prisonniers politiques, a gagné la confiance du « Woody de Mama ». « Le président Laurent Gbagbo m’a demandé de venir vous présenter ses condoléances (pour le décès d’ Abou Drahamane SANGARÉ, ndlr). Il me charge de vous dire de tenir en ces circonstances douloureuses, car si vous tenez , il tiendra (…) », a confié le Dr ASSOA ADOU en présence des autres membres fondateurs de EDS ( Le Gouverneur Dacoury Tabley , CNRD, UNG , AIRD , R2P, UNAPOCI, AFFDOCI, AMP, COFED, FENAPPCI…)

Répondant à ce message du Président Laurent Gbagbo, qui visiblement a touché son destinataire avec ses mots, Armand OUEGNIN a déclaré : « Nous aurions voulu vous recevoir dans des circonstances beaucoup Plus heureuses, mais malheureusement le sort en a décidé autrement et nous vous accueillons dans un moment de tristesse. Nous ne sommes pas surpris par cet élan de compassion de notre référent politique , le président Laurent Gbagbo. Nous présentons nos sincères condoléances au président Laurent Gbagbo et au Fpi qui est l’épine dorsale , la colonne vertébrale de EDS.»

Poursuivant, il a assuré « EDS poursuivra avec plus de détermination le combat que menait avec fidélité et une loyauté à toute épreuve aux côtés du président Laurent Gbagbo,le président Sangaré… Nous voulons vous dire encore une fois que nous prendrons une part très active dans l’organisation pratique des obsèques de notre premier vice president , le président Abou Drahamane Sangaré.»

Le décès brutal d’ Abou Drahamane SANGARÉ ne mettra donc pas fin aux activités de EDS, la dernière plate-forme de l’opposition à laquelle il participait activement de son vivant.

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment