01182019Headline:

Abidjan: Bictogo en guerre contre Mabri.

Bictogo

Adama Bictogo répond à Albert Toikeusse Mabri. Dans une déclaration publiée le samedi 22 décembre 2018, après les propos tenus par le président de l’UDPCI qui déclarait que son parti ne disparaîtrait pas après le congrès constitutif du RHDP, parce que « la dissolution des partis n’est pas à l’ordre du jour du congrès », le président du comité d’organisation a tenu à faire un recadrage.

A Adjamé, cet après-midi pour soutenir le nouveau maire de la commune, Soumahoro Farikou, j ai saisi l’opportunité de cette communion pour annoncer à nos militants et militantes, la marche victorieuse du RHDP qui se prépare pour 2020. Pour nous, le 26 janvier reste le point de départ de la nouvelle offre politique du RHDP aux ivoiriens.

Naturellement, on ne peut faire cette offre politique en tant que RHDP et appartenir à un autre parti politique. Il ne sera plus possible au soir du 26 janvier 2019, de s’appeler Konan, le lundi, Diabaté le mardi et Beugré le mercredi. Pour nous le 26 janvier 2019, ce sera le finale de la scène qui conduira indubitablement chacun à un choix.

« La présidentielle de 2020 commence pour nous le 26 janvier »

Des gens font de petits calculs, qui à la vérité ne résisteront pas à la réalité du terrain, à la grande vague du RHDP, qui, déjà à l’occasion des récentes élections locales, a montré sa force. Ils ne résisteront pas à la grande vague du RHDP au lendemain du congrès.

Je l’ai dit, on ne quitte pas un parti sur un saut d’humeurs. En famille, il y a toujours une solution aux problèmes qui se posent aux membres de la famille. Le RHDP est en marche. Et sa marche est rassembleuse. La présidentielle de 2020 commence pour nous le 26 janvier.

Adama Bictogo

ivoire soir .net

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment