11212018Headline:

Abidjan: Bonaventure Kalou, nouveau Maire de Vavoua.

Bonaventure Kalou a remporté les élections municipales dans la commune de Vavoua. Cette victoire de l’ancien footballeur professionnel ivoirien a été possible grâce à un certain nombre de facteurs qui ont milité en sa faveur.

« À cœur vaillant, rien d’impossible », a-t-on coutume de dire. La mise en œuvre de cette maxime a permis à Bonaventure Kalou de s’offrir la municipalité de Vavoua. Et pourtant, les obstacles qui jonchaient le chemin de l’ancien footballeur international étaient aussi bien nombreux que divers. N’empêche que l’ancien attaquant du Paris Saint-Germain (PSG) s’est donné les moyens pour arriver à ses fins.

En effet, l’ancien capitaine des Éléphants avait relevé, lors des campagnes électorales, avoir été l’objet de menaces de la part de l’ancien chef de guerre Zacharia Koné. Ce dernier lui demandait de retirer sa candidature. Mais, malgré les incessantes pressions, Kalou était déterminé à aller jusqu’au bout de son ambition, un caractère fort qui a forcement plu à la population de Vavoua qui se cherche un leader depuis la fin de la crise post-électorale.

Le père de Kalou Bonaventure rêvait déjà de devenir le Maire de Vavoua, mais il a tiré sa révérence sans pouvoir réaliser ce rêve. Le quadragénaire mettait donc un point d’honneur à réactiver ce vœu de son géniteur. Aussi, a-t-il pu bénéficier d’un travail préalable d’Antoine Kalou, décédé deux ans plus tôt (8 août 2016).

Le projet de société du joueur était tout aussi alléchant et attractif pour la population qui vit dans une léthargie depuis belle lurette. « J’ai l’intime conviction que j’ai quelque chose à apporter à ma région d’origine. Par rapport au carnet d’adresses que j’ai, par rapport à ce que j’ai pu faire dans le sport, je crois que j’ai quelque chose à apporter », a déclaré le frère de Salomon Kalou, durant la campagne.

Un pacte de confiance s’est rapidement noué entre Bonaventure Kalou et ses administrés depuis la fin du scrutin. Après tout, que risque la population de Vavoua qui a vu défiler des maires sans que rien ne change pour elle ? Personne ne peut soupçonner l’ancienne star des Éléphants de Côte d’Ivoire d’être devenue maire pour gagner sa pitance. L’argent, il en a gagné et pas qu’un peu, de la façon la plus honnête, en crachant ses poumons dès 1995 de l’ASEC Abidjan à SC Heerenveen aux yeux du monde entier.

Vavoua a donc une pleine confiance en son maire, qui on l’espère, saura le faire gagner au change. Cette commune n’est pas une petite localité en Côte d’Ivoire puisque les gouro, sokuya, gnadeboa et les autres Ivoiriens qui y résident ne sont pas moins de 100 000 âmes. Ce soutien fait donc de l’ex-footballeur un acteur majeur dans le développement de Vavoua.

Et pourtant, Siaka Diarrassouba, le candidat du RHDP unifié, avait mésestimé le footballeur. « Vous savez, quand on décide de faire de la politique, il faut préparer le terrain. Bonaventure, c’est un frère à nous. Il a été star footballeur, mais il faut savoir que le terrain politique n’a rien à voir avec le terrain sportif. C’est ce qu’il faut comprendre. Si avant de venir Bonaventure avait préparé son terrain, il allait peut-être avoir plus de chance », affirmait-il sans cligner des yeux lors d’une interview à TV5.

Mais tous les pronostics du candidat du pouvoir ont été déjoués, car au soir du 13 octobre, c’est la liste conduite par Bonaventure Kalou qui a été proclamée vainqueur par la Commission élection indépendante (CEI), avec 51,85% des voix.

Le défi est cependant très grand pour l’ancien footballeur en qui la ville de Vavoua a placé tant d’espoirs.

Réussira-t-il à apporter le développement comme il l’a promis ?

Bonaventure Kalou dispose en tout cas de belles cartes qu’il devra savoir rabattre comme celle utilisée pour se faire élire. Son éventuel succès dans sa nouvelle expérience pourrait susciter des vocations chez ses anciens collègues qui cherchent comment se rendre utiles à leurs concitoyens depuis la fin de leur carrière.

Les cinq prochaines années que durera son mandat permettront donc de le juger à son bilan.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment