08182017Headline:

Abidjan by night; des proches du régime aux commandes

Abidjan by night; des proches du régime aux commandes

L’économie de la nuit connaît une forte vitalité à Abidjan. Ministres, hommes d’affaires ou militaires français reconvertis dans le privé: chacun veut sa part du gâteau. Enquête. Le contrôle des bars, discothèques et restaurants de la capitale économique suscite une forte rivalité entre plusieurs personnalités de la galaxie d’Alassane Ouattara, Clubs cigares.
Patron du groupe Voodoo communication et proche du ministre de l’intérieur et de la sécurité Hamed Bakayoko, Fabrice Sawegnon a lancé fin 2012 son club cigare baptisé Le Rooftop dans le quartier de la Riviera 2 d’Abidjan. Cet endroit est prisé par les personnalités politiques, à l’instar de la ministre de la solidarité, de la famille, de la femme et de l’enfant, Anne-Désirée Ouloto.
A cinq minutes du Roof top, sur l’avenue des Jardins du quartier des Deux plateaux, Souleymane Koné vient concurrencer Fabrice Sawegnon avec le Zino Lounge Club. Cet autre club cigare est fréquenté par des hommes d’affaires mais aussi par plusieurs conseillers de la présidence ivoirienne, Proche de la première dame Dominique Ouattara, Souleymane Koné est le père d’Ismaë Koué, le bras droit de Loïc Folloroux. En octobre, il a ôté nommé par décret présidentiel membre du Conseil économique et social (CES).
Toujours à Cocody, Dramane Ouartara, haut cadre des impôts ayant ses entrées chez Guillaume Soro, a fondé le night-club Le Temple. Outre le président de l’Assemblée nationale, cet endroit compte notamment parmi ses clients le ministre de l’emploi, Moussa Dosso.

Night-clubs pour les pro-Gbaqbo.
Si d’autres barons du régime ont investi dans l’économie de la nuit, ce secteur reste toujours apprécié des pro-Gbagbo. Après plusieurs mois d’exil au Ghana suite à la crise postélectorale, Landry Ipaud, gendre de Laurent Gbagbo, a repris la gestion de son bar Hollywood Boulevard.
De son côté, Souleymanc Koné, alias Solo SS, I’un des parents de Nady Bamba, seconde épouse de l’ex-président ivoirien, a relancé sa boîte de nuit Le Mix, située à Marcory. Ce lieu est souvent fréquenté par les stars ivoiriennes du football. Pour sa part, Lionel Ganne, ancien officier des para-français et ex-conseiller de François Bozizé, possède le restaurant Le Pichet, non loin du Mix.
Ex-légionnaire des forces armées françaises, Frédéric Lafont a dû, en revanche, céder à ses associés ses pubs- restaurants, Le Stade de France et le Bar blanc. Après avoir quitté la Côte d’Ivoire, il s’est installé à Marrakech, au Maroc.

Autre presse

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

One Response to "Abidjan by night; des proches du régime aux commandes"

  1. coucou, pertinent conseil j’ai vraiment apprécié

Leave a Reply

Submit Comment