01192019Headline:

Abidjan: Ce que le bureau de l’assemblée nationale veut qu’on fasse de leur collègue Jaques Ehouo.

Oula Privat

Le bureau de l’Assemblée nationale réuni ce jour n’a pas levé son immunité mais a demandé la suspension des poursuites contre le député Jacques Ehouo  comme relevé sur place par KOACI.

“Nous avons décidé de la suspension des poursuites contre nos collègues Jaques Ehouo, un courrier en bon et du forme sera adressé au procureur de la République” a expliqué le député Oula Privat, porte parole du bureau.

Convoqué en urgence ce jour, l’organe de décision de l’Assemblée nationale a exhorté le procureur de suspendre et non arrêter les poursuites contre le député suspecté d’avoir détourné plus de 5 milliards de Fcfa.

Le député Oula, Vice-président de l’Assemblée nationale, poursuit: “Nous sommes convaincus que nous sommes dans un Etat de droit, le Côte d’Ivoire en 2019 avance, c’est bien d’avoir des budgets importants mais il est nettement mieux d’avoir une justice outillée qui répond véritablement aux aspirations du peuple, nous députés qui avons voté ces lois nous connaissons l’esprit et la lettre des textes que nous avons voté mieux que quiconque, nous pensons qu’il faut arrêter de faire des interprétations inutiles sur des différents articles et arrêter les poursuites pour le moment pour permettre à la représentation nationale d’être mieux informée sur le dossier de notre collègue, suspendre ne veut pas dire arrêter”.
Enfin, sitôt la déclaration faite que certains députés croisés dénonçaient le fait que le quorum de députés, sur les 26 que compte le bureau, n’avait pas été atteint pour que le bureau de l’Assemblée nationale  se réunisse.

KOACI

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment