05202019Headline:

Abidjan : Charles Gnahoré, devenu Forces Nouvelles (ex-rébellion) pour Ouattara.

Malgré la démission de Guillaume Soro, Charles Gnahoré ne lâche toujours pas prise. Le Député de Bouaké déclare de façon péremptoire que s’il avait intégré l’ex-rébellion dirigée en son temps par le désormais ancien Président de l’Assemblée nationale, c’est bel et bien pour le Président Alassane Ouattara.

Charles Gnahoré s’insurge à nouveau contre Guillaume Soro

Vendredi 8 février 2019, l’Assemblée nationale ivoirienne tenait une session extraordinaire, avec pour principal ordre du jour, la démission du président de l’Institution. Guillaume Soro a en effet rendu « le tabouret » comme sommation lui avait été lancée par Adama Bictogo, PCO du congrès du RHDP unifié. Charles Gnahoré s’y était également mis en suppliant Soro de venir à ce congrès du 26 janvier, sous menace de diriger l’action qui allait l’éjecter du perchoir.

Aussi, après la démission du Député de Ferkessédougou, Kangbé Yayoro Charles Lopez, le nom à l’état civil de Charles Gnahoré, a tenu à faire une mise au point de ses relations antérieures avec l’ancien patron des Forces nouvelles (FN, ex-rébellion).

Lors d’une rencontre avec l’association des jeunes majeurs de Bouaké, le Député de cette localité du centre ivoirien, ancien fief de la rébellion, a déclaré : « Depuis hier (8 février 2019, Ndlr), la présidence de l’Assemblée nationale n’est plus assurée par Soro Guillaume. Et pourtant, nous savons tous qui est Soro. Nous avons mené ensemble pendant 10 ans le combat. Le petit caméraman journaliste que j’étais a aussi contribué à la lutte politique des forces nouvelles. Dites-moi est ce qu’une seule personne peut mener une lutte? »…

Lire la suite de cet article sur: afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment