11212018Headline:

Abidjan: Cissé Bacongo se dit inquiet pour les élections présidentielles de 2020.

Le nouveau maire de la commune de Koumassi, Ibrahim Cissé Bacongo, a souhaité lundi à Abidjan que le Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir), remporte l’élection présidentielle de 2020 dès le premier tour, vu les violences qui ont émaillé les élections locales dans certaines villes de la Côte d’Ivoire, lors d’une conférence de presse.

“Ce qui inquiète, ce sont les propos à caractères tribalistes et xénophobes qui ont servi de ferment aux violences qui ont émaillé par endroits les élections locales du 13 octobre (…) On peut avoir des “raisons de s’inquiéter” pour d’éventuelles violences dans la perspective de 2020, a affirmé Cissé Bacongo, lors d’une conférence de presse à son quartier général à Koumassi.

Face aux journalistes, l’ex-ministre, actuel conseiller du chef de l’Etat Alassane Ouattara revenu sur les conditions d’organisation du vote à Koumassi qui a consacré son élection face au maire sortant, Raymond Yapi N’dohi, issu du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, ex-mouvance présidentielle).

Rejetant les accusations de fraude portées contre lui par son adversaire, Cissé Bacongo a estimé que le scrutin a “tenu (ses) promesses’’.

Avec 60 % des voix aux régionales, le RHDP a remporté 18 régions, contre 6 pour son principal adversaire, le PDCI. Côté municipales, la coalition présidentielle gérera 92 villes, contre 50 pour le PDCI.

Des “résultats satisfaisants’’ selon le ministre Bacongo, qui prédit, au regard des résultats des élections locales du 13 octobre, une victoire du RHDP au premier tour de la présidentielle de 2020.

“Au vu des résultats, le RHDP, s’il continue de travailler, de se consolider, va passer le 1er tour des élections de 2020’’, a-t-il conclu.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment