05232019Headline:

Abidjan: Claude Gohourou a créé son parti politique.

Claude Gohourou au milieu

Le Président  de la Coordination nationale des victimes des déchets toxiques de Côte d’Ivoire ( CNVDT-CI), Claude Gohourou a créé son parti politique. 
Il s’agit du Parti écologique de Côte d’Ivoire ( PECI) dont le lancement a eu lieu ce jour à Abidjan en présence de plusieurs militants. 
Le Président  de cette nouvelle formation politique accompagné de plusieurs membres du bureau exécutif a confié à la presse que le PECI a pour objectif premier, la gestion du pouvoir d’état.
Claude Gohourou a annoncé que sa formation politique a pour mission de préserver la nature et de lutter contre certaines inégalités en Côte d’Ivoire. 
Ce parti se distingue des autres avec ses couleurs vert et blanc contenues dans la carte de Côte d’Ivoire surplantée d’un arbre. 
Son président est convaincu que le renouveau de la Côte d’Ivoire va partir de ce parti de vert.
«Nous avons pour mission de faire de la Côte d’Ivoire, un pays écologique et participer à l’actualité. La paix et la réconciliation sont au centre des actions de PECI, » a-t-il mentionné. 
Selon lui, la formation politique de vert a vu le jour parce que les crises écologiques ne sont pas prises en compte, notamment l’affaire du Probo Koala.
« Toutes les crises écologiques ne sont pas une priorité pour les gouvernants qui se sont succédé, » a dénoncé Claude Gohourou. 
Le président de la CNVDT-CI  a déploré la non publication des rapports de l’action du Probo Koala sur les populations. 
Il invite par ailleurs les autorités à organiser une grande caravane sur les dangers de la dégradation de l’écologie. 
Parti de l’opposition, le PECI propose et accompagne les gouvernants, comme l’a signifié son président. 
Au cours du lancement de cette formation politique, Claude Gohourou s’est prononcé sur la réconciliation. 
Selon lui, le pardon doit être le maître mot, car tous les partis politiques sont responsables de ce qui arrive à la Côte d’Ivoire. 
«Lorsque l’étape du pardon sera franchie nous allons œuvrer à une réconciliation vraie,» a indiqué M. Gohourou. 
Le président de PECI a enfin soutenu que sa formation politique est ouverte à toutes alliance.
«Si le paysage politique nous impose de créer une alliance, nous le ferons. Le parti décidera de l’opportunité d’une alliance selon l’actualité, » a conclu Claude Gohourou. 

Wassimagnon

koaci.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment