02232018Headline:

Abidjan: Comptes gelés des Pro-Gbagbo, Hamed Bakayoko pris pour cible par l’opposition en exil.

Des opposants en exil ont choisi de diffuser cette information sur un média américain au lendemain de l’annonce du décès d’une des personnalités visées par des sanctions de gel de compte bancaire au lendemain de la crise post-electorale.

Dans un article à charge contre un actuel ministre (ph2), Steve Beko de l’Union des Nouvelles Générations (UNG) révèle que des marchés en vue de dégel de compte furent proposés à ceux à l’image du défunt Jean Jacques Béchio alors frappés par cette sanction.

“Début 2012, Hamed Bakayoko proposait le dégel des comptes de certains pro Gbagbo et en contrepartie, il gardait par dévers lui 70% des montants. Certains ont accepté ce marchandage honteux car ils n’avaient d’autres choix.” relève t’on dans l’article du proche collaborateur de Stéphane Kipré en exil depuis la fin de la crise post-electorale, publié par Facebook.

“Ceux qui refusaient ce deal se résignaient à se nourrir de mendicité. Mais entre temps, les comptes, bien que gelés sont vidés de leur contenu.” poursuit celui qui cite comme source une fille de l’ex ministre de Laurent Gbagbo, Christine Adjobi qui elle aussi a vu ses comptes bancaires ivoiriens gelés.

“Tous ceux qui sont encore en exil et qui ont refusé le deal des 70% de Hamed Bakayoko peuvent attester de cela.” charge à l’endroit du ministre déjà pris pour cible sur ce même sujet par le passé sans avoir jusqu’à ce jour répondu, qui avait alors en charge le dossier des comptes gelés, Steve Beko.

Le camp actuellement au pouvoir estimait d’une part que les sommes amassées par les personnalités de l’ancien régime pour lequel la corruption à grande échelle aura été une des principales caractéristiques, auraient pu être illégalement gagnées et qu’elles devaient faire l’objet, pour des finalités de sanctions au regard de l’obstination du camp Gbagbo à rester au pouvoir, de gel.

Enfin, le ministre Bakayoko n’est pas le seul cité par les opposants dont certains, à l’image de Degni Segui ont porté plainte. L’ancien ministre de la justice proche de Guillaume Soro, Gnenema Coulibaly est lui aussi pris à parti pour les mêmes dénonciations.

www.ovajab.media

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment