11182018Headline:

Abidjan: Contentieux électoral, le RHDP déçu du PDCI.

Le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir), a jugé “ridicule”, l’internationalisation du contentieux électoral par son ex-allié, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) qui a engagé deux avocats français pour défendre ses candidats, après les élections municipales et régionales couplées du 13 octobre.
Le RHDP “condamne la ridicule tentative d’internationaliser le contentieux électoral” en évoquant des “tentatives de fraude”, a affirmé son porte-parole Kobenan Kouassi Adjoumani, face à la presse à l’Hotel du Golf, dans la commune de Cocody (quartier chic à l’est d’Abidjan).

Le PDCI, qui dénonce depuis l’annonce des résultats, des “victoires confisquées” de ses candidats dans des régions et communes, a engagé deux avocats français pour défendre ses candidats dans le cadre du contentieux électoral.

Le RHDP “rejette toutes les accusations fallacieuses de fraudes proférées par le PDCI à son encontre”, a ajouté M. Adjoumani, estimant qu’il revient à Cour suprême de “dénoncer” les cas de fraude et “rétablir la vérité des urnes”.

De nombreux militants et cadres dont le ministre Bruno Koné et Lenissongui Coulibaly, ex-directeur de cabinet du président du PDCI Henri Konan Bédié, le maire sortant de Cocody, Mathias N’Gouan Aka, ont assisté à cette conférence de presse.

Kobenan Kouassi Adjoumani, le chef de file des frondeurs au sein du PDCI, a invité son parti, qui a “fait de mauvais choix”, à “rester digne dans la défaite plutôt qu’à chercher la queue du diable partout”.

Pour M. Adjoumani, le RHDP, arrivé en tête des résultats des élections, “n’a pas triché” mais “c’est le PDCI qui avait la machine de fraude”.

Il a assuré qu’il n’avait “pas de compte à régler avec le PDCI”, duquel il a été exclu, ajoutant que M. Bedié “va revenir” au RHDP, vu “les résultats” des élections.

Selon les résultats publiés par la Commission électorale indépendante (CEI), le RHDP arrive en tête avec 18 régions sur 31, contre 6 pour le PDCI pour les régionales. Le RHDP a également raflé 92 sièges pour les municipales contre 50 pour le PDCI.

Réagissant aux propos tenus par le secrétaire exécutif du PDCI, chargé de l’Information, de la Communication et de la propagande, Jean Louis Billon, lors d’une conférence de presse au cours de laquelle il a demandé que “le découpage électoral soit revu”, le porte-parole du RHDP a précisé que le président Alassane Ouattara “n’est pas à l’origine du découpage” électoral.

Il a affirmé que les découpages qui ont été “faits après Houphouët-Boigny (premier président ivoirien) étaient complaisants”.

M. Adjoumani estime que M. Billon à qui on prête des ambitions présidentielles, “parle pour défendre son agenda” au PDCi, promettant de “délivrer” (son) papa Bédié”.

 

lebabi.net

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment