03242019Headline:

Abidjan: De très graves révélations sur Guillaume Soro.

Guillaume Soro, l’ancien patron de la rébellion armée de Côte d’Ivoire est rattrapé par des faits d’une extrême gravité. C’est Doumbia Kader, un de ses proches du temps de la crise qui fait des révélations sur la face obscure de l’ancien Président de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire.

Guillaume Soro responsable des tueries dans les conteneurs à Korhogo
Hier jeudi 21 février, Doumbia Kader (Président de du forum pour l’État de droit (FED)) a animé un point de presse à la maison de la presse au Plateau, principal quartier d’affaires d’Abidjan, donc de la Côte d’Ivoire. Le leader de ce mouvement, présenté par Jeune Afrique, dans son numéro n° 3030 du 3 du 9 février dernier, comme étant un proche de Guillaume Soro et Issiaka Ouattara, dit Wattao, a restitué les faits avant de s’attaquer à ses supposés complices.

À propos de l’information diffusée par l’hebdomadaire Jeune Afrique, qui avait placardé sa photo en illustration de son contenu, Doumbia Kader répond « Je pense qu’il est important pour moi d’informer que je ne suis ni proche de Guillaume Soro ni proche de Wattao. Il s’agit tout simplement d’une grave confusion. Ce Doumbia Kader auquel fait allusion Jeune Afrique est proche de Guillaume Soro mais, moi je suis Doumbia Kader qui aime son pays, donc je suis pro Côte d’Ivoire».

Le leader du FED se lance ensuite dans une attaque en règle contre Guillaume Soro, dont il dévoile ici la face cachée. « Si tu es opposé à Soro (Guillaume, ndlr), à tout moment il peut te supprimer. » Selon Doumbia Kader « Au plan démocratique, Soro Guillaume n’est pas un repère. Soro n’était pas obligé de prendre sa carte du RDR, un parti libéral. Il a été Premier ministre s’il voulait proposer quelque chose aux Ivoiriens, c’était à ce moment-là. »

M. Doumbia Kader va plus loin en disant « Lorsque Soro a voulu prendre la tête de la rébellion, il a assassiné des personnes. C’est Guillaume Soro qui a donné l’ordre pour le massacre de plusieurs personnes dans un conteneur à Korhogo.»

Cet assassinat de masse perpétré par des combattants de l’ancienne rébellion s’était déroulé à Korhogo, ville charnière de la rébellion au plus fort de la crise. Guillaume Soro qui a toujours revendiqué la paternité de cette meurtrière rébellion est aujourd’hui rattrapé par ces graves accusations portées contre lui par un de ses anciens camarades de lutte.

Lire la suite sur: afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment