11132018Headline:

Abidjan: Découvrez la vrais “identité” de Pascal Affi N’Guessan.

Qui est Pascal Affi N’Guessan ?

1986 : Il intègre le FPI soit 4 ans après sa création en 1982 .
1990: Élu maire de Bongouanou.
1995 : Directeur de cabinet de Gbagbo.
2000: Ministre du tourisme et de l’industrie.
2000: Directeur de campagne de Laurent Gbagbo.
2000: Premier ministre de CI
2001 : Élu président du FPI .
2001: Élu vice président de l’international socialiste .
2010: Porte parole du candidat Gbagbo.
2010 : President du comité scientifique en charge de l’élaboration du programme de gouvernance du FPI .
2011 : Chef de délégation pour les résolutions de la crise à l’UA .
2016 : Élu député à Bongouanou.

« Début » de la crise au FPI

Le 30 Mars 2011 le président Gbagbo convoque une réunion avec ses proches collaborateurs. Ils étaient au nombre de 7 et parmi eux , il y’avait Pascal Affi N’Guessan, Simone Gbagbo, Sangaré, Alcide Djedjé, les ministres de l’intérieur et de La Défense .

Gbagbo prit la parole et s’adressa aux ministres en ces termes : « dites à tous ce que vous avez eu à m’expliquer en ce qui concerne la crise » . C’est ainsi que le ministre de La Défense a apporté à la connaissance de tous que de nombreux soldats ont fait part de leur désir de ne pas aller au front au cas où il y’aurait une guerre .

Après plusieurs intervenants , Affi N’Guessan a posé la question au ministre de savoir si cette défection venait des généraux ou des soldats eux mêmes . Il lui a été répondu qu’elle était imputée aux soldats . Face à cette réponse , Affi a suggéré que Gbagbo cède le pouvoir et qu’un moyen pacifique de sortie de crise soit trouvée car il estimait que la plupart de ceux qui devaient combattre pour qu’ensuite eux politiques puissent prendre le micro ne sont plus motivés à le faire .

Il a aussi justifier sa position en s’appuyant à nouveau sur les conclusions de ses missions officielles et officieuses auprès de l’UA , de l’Afrique du Sud et d’autres soutiens .
En effet , Jacob Zuma avait commissionné Affi de demander à Laurent Gbagbo de céder le pouvoir car Sarkozy avait réussi à verrouiller tout au niveau des pays membres du conseil de sécurité de l’ONU . Il n’y avait donc pas grand chose à faire .

Cependant, il a donné son assurance pour un soutien financier en vue d’accompagner le FPI aux législatives prochaines , ce qui aurait permis sans doute une reprise de pouvoir en 2015 .une vive altercation survint après son exposé entre lui et d’autres participants tels que Simone et Sangaré . Le dernier cité lui a même dit : « Affi où met tu ta foi et tes principes »? Ce n’est pourtant pas une histoire de foi , c’est la réalité lui répondit Affi .

Laurent Gbagbo voyant que les positions se corsaient et que le le ton montait à tenter de calmer les ardeurs et à inviter ses camarades à partager le repas . Le président Affi s’est excusé auprès du président Gbagbo et a préféré se retirer .

PS : j’aborderai dans une seconde publication les questions un peu plus tard : À t-il trahi et fait -il la politique pour s’enrichir.
Pris sur ODCI

 

first magazine

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment