11132018Headline:

Abidjan-Destruction du marché Saint Jean de Cocody: Un promoteur réclame 7 milliards et veut saisir les juridictions Américaines

 

Dans la nuit du 19 au 20 janvier dernier, le marché   Saint de Cocody  a été détruit par la mairie. Après un silence de plus de deux semaines, le Promoteur du marché,Kouassi Koffi Félix Search Kouassi Koffi Félix dit KKF décide de parler.

Il est monté au créneau ce jour pour dénoncer « l’abus de pouvoir » de la mairie qui a détruit son bien de “manière brutale et criminelle », parce qu’elle n’avait pas de décision de justice.

«Jusqu’à preuve du contraire, il n’y a pas eu de décision de justice qui a été signifiée ni au promoteur ni aux commerçants. Si cela avait été signifiée aux commerçants, ceux-ci ne tourneraient pas vers le promoteur pour savoir pourquoi, le marché   a été détruit,” a déclaré le promoteur.

KKF ne comprend pas l’attitude de la mairie d’autant plus que c’est elle même qui l’a contacté en 2017 pour la construction de ce marché.

« En 2007 la mairie a eu recours à moi pour régler les problèmes de ses commerçants sinistrés. Elle devait à son tour m’aider à rentrer dans mes fonds d’investissements et la rémunération de mes investissements. Non seulement elle ne le fait pas, mais elle détruit mon bien de manière brutale et criminelle, » a-t-il déploré.

A la date du 30 septembre 2016, KKF précise qu’il avait une dette de trois milliards cinq cent dix millions de FCFA (3.510.000.000 FCFA), le coût d’investissement, le taux d’intérêt et la variation du cours du dollars fixé à 400FCFA en 2007 progressivement est passé à 620 en 2016).

Il a informé à la presse que depuis l’élection du maire N’Goan Aka Mathias en 2014, ce dernier ne lui a jamais accordé une audience pour parler du marché.

« Ce que je veux vous dire, le 12 juin 2016 à 16 heures, le maire a convoqué une réunion de tous les commerçants et moi KKF compris. Il a dit que le marché   appartient à KKF, celui qui ne peut pas payer son loyer, qu’il quitte le marché, » a ajouté le Promoteur.

Selon lui, cette date marquait le début de sa gestion du marché   depuis le 02 août 2007 où la convention a été signée.
Le marché   détruit a été construit sur la base d’un BOT et une signature de convention a eu lieu entre la mairie et le promoteur.

KKF a rappelé qu’aucun article dans cette convention ne stipule que le marché   devait être détruit.

Le Promoteur a révélé que le 25 janvier 2013, sur instruction du Premier ministre d’alors Daniel Kablan Duncan actuel Vice-président de la république, au ministre de l’Intérieur et de la Sécurité via le Directeur général de la décentralisation et des collectivités locales, pour permettre au promoteur de rentrer dans ses fonds d’investissement, a mis en place une matrice de résolutions.

Cette matrice prévoyait entre autres le reversement au Trésor de Cocody   par les commerçants, à partir du 25 de chaque mois et du 5 du mois suivant, le versement à la mairie par le Trésor de Cocody, chaque 10 du mois, de toutes les sommes encaissées, le reversement au promoteur par la mairie, chaque 13 du mois, de toutes les sommes reçues du Trésor de Cocody.

« Depuis le 25 janvier 2013, à ce jour 10 février 2018, tous les encaissements faits par le Trésor de Cocody   et la mairie n’ont jamais fait l’objet d’un point et ne m’ont jamais été reversés, » a martelé le promoteur.

Il a annoncé qu’à ce jour, les préjudices que la mairie lui a causé se chiffrent à 7 milliards de FCFA.

Le financement du marché   a été fait en dollar en partenariat avec les américains, comme mentionné par le promoteur.

KKF a indiqué à la presse qu’il a transmis un rapport à ses partenaires américains pour savoir si cette affaire peut trouver échos au niveau de la juridiction des Etats-Unis d’Amérique.

Pour l’heure, il a saisi le Vice-président de la république, Daniel Kablan Duncan, le Premier ministre, président du pool économique, Amadou Gon Coulibaly et le ministre de l’Intérieur et de la sécurité.

“Je me remettrai à la justice si besoin est, car je fais confiance aux juridictions de mon pays,” a conclu KKF.

Wassimagnon, Abidjan

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment