11162018Headline:

Abidjan: Félicien Sékongo évoque le camp de Soro.

Guillaume Soro a été sommé par le Président Alassane Ouattara de dire avec qui il est dans la bataille politique actuelle. Félicien Sékongo, un proche du PAN, indique pour sa part que son mentor n’appartient à aucun camp.

Dans cette recomposition actuelle de la classe politique ivoirienne, il n’y a pas de place pour les équilibristes. Raison pour laquelle chaque camp s’attèle à passer en revue ses troupes afin de voir ceux qui sont effectivement engagés pour la cause du parti. Aussi, dans cette lutte de positionnement, la situation de Guillaume Soro parait quelque peu ambigüe, aussi bien pour ses camarades de parti, le RDR, que pour l’opposition.

Le Président Alassane Ouattara, Président d’honneur du Rassemblement des républicains (RDR, parti présidentiel), entend clarifier les choses au sein du Parti unifié Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) dont il est le président.

Le chef de l’Etat a donc indiqué à l’égard du président de l’Assemblée nationale : « Il faut que les choses soient clarifiées maintenant, car ce double jeu n’est pas acceptable. » Avant de donner un délai précis pour avoir sa réponse : « Jusqu’à la première semaine du mois prochain, il faut qu’il dise officiellement avec qui il est. »

Cependant, en attendant que Soro Guillaume, vice-président du RDR chargé de la région du Tchologo, ne donne sa position exacte, Félicien Sékongo est monté au créneau pour donner une esquisse de réponse. « Soro n’appartient à aucun clan », a martelé le leader de l’Alliance des forces nouvelles (AFD, pro-Soro, avant de se justifier : « Parce que le RDR n’existe plus. »

L’ancien compagnon de maquis de Soro affirme par ailleurs qu’il est « prêt à combattre le Président Ouattara qui a été élu grâce au combat de Soro ».

Voilà que les choses clarifient à mesure qu’approche la Présidentielle de 2020.

 

fratmat.info

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment