08192018Headline:

Abidjan: Gbagbo toujours président du FPI, camp Sangaré

L’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, jugé à la Cour pénale internationale (CPI) pour “crimes contre l’humanité”, a été réélu sans surprise à la tête de la frange du Front populaire ivoirien (FPI, opposition) conduite par Aboudramane Sangaré, à l’issue d’un congrès samedi à Moossou, au sud d’Abidjan.

Seul candidat en lice, M. Gbgabo a été réélu avec 97% des voix. L’ex-président avait déjà été porté à la tête de son parti en 2015, lors d’un congrès à Mama, son village natal.

L’ex-ministre Hubert Oulaye a été également reconduit à la tête du comité de contrôle tandis que Justin Koua a été nommé porte-parole de cette frange, à l’issue de ce 4e congrès.

Le 22 juillet, Bernard Houdin, conseiller spécial de Laurent Gbagbo, avait annoncé la libération en “octobre ou novembre” de l’ex-président ivoirien, jugé depuis janvier 2016 pour “crimes contre l’humanité”.

Vendredi, dans son discours à l’ouverture du congrès, M. Sangaré a assuré que “Laurent Gbagbo sortira de prison plus vite qu’on ne le pense”, estimant que la libération de l’ex-chef d’Etat ivoirien “sera la sortie de prison de la Côte d’Ivoire”.

Les avocats de M. Gbagbo et Charles Blé Goudé (ancien leader des Jeunes patriotes), jugés en même temps que l’ex-président pour “crimes contre l’humanité”, ont demandé l’arrêt du procès pour “insuffisance de preuves et l’acquittement de leurs clients”.

Une audience est prévue le 01 octobre. Elle devrait permettre à l’accusation et aux avocats de soutenir leurs arguments sur l’acquittement ou non de l’ex-président ivoirien.

Ce congrès intervient une semaine après celui de l’autre frange du FPI dirigée par Pascal Affi N’Guessan qui a été également réélu à la tête du FPI avec 99% des voix.

Le parti de Laurent Gbagbo est confronté à une crise interne, deux camps divisés entre pro-Affi et pro-Sangaré, s’affrontent pour le contrôle du parti.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment