12112018Headline:

Abidjan: Geneviève Bro Grébé rejoint Guillaume Soro dans son combat pour le pardon et la réconciliation.

L’ancienne figure de proue des femmes patriotes pro-Gbagbo, Geneviève Bro Grébé a signé son retour sur la scéne politique après plusieurs années de silence du à la crise postélectorale qui l’avait conduite derrière les barreaux.

Mouvement Citoyen pour une Nouvelle Côte d’Ivoire (MCNCI). Tel est le nom de la toute nouvelle structure politique que vient de mettre sur pied Mme Geneviève Bro Grébé. S’appuyant sur quatre points essentiels, notamment «Vérité, repentance, réconciliation, réparation», le MCNCI vise à «promouvoir la réconciliation nationale et l’avènement d’un Citoyen nouveau». «Dans l’intérêt de notre pays, et dans notre propre intérêt, nous estimons qu’il faut arrêter les dégâts. Car, il y a un temps pour faire la guerre, et il y a un temps pour faire la paix (…) Les plaies sont encore vives, les blessures profondes, le ressentiment inexprimable, malgré tout, nous nous engageons dans la dynamique du pardon et de la réconciliation», a-t-elle fait savoir lors du lancement de son mouvement jeudi à Cocody.

En faisant le choix de la réconciliation et du pardon, Geneviève Bro Grébé tourne sans le dire le dos au radicalisme politique de certains partisans de Laurent Gbagbo mais aussi lance un message fort au régime du Président Alassane Ouattara qu’il est temps d’ouvrir des discussions franches et fraternelles entre tous les fils de la Côte d’Ivoire afin de décrisper l’atmosphère de plus en plus delétère dans le pays. Cette posture de l’ex-ministre des Sports, n’est pas différente de celle prônée depuis plus d’un an par Guillaume Soro.

Dans son discours d’ouverture de la session ordinaire de l’Assemblée nationale, le 03 Avril 2017, le président du parlement ivoirien insistait sur la necessité de faire table rase des années de crise en libérant tous les esprits afin de donner une seconde chance à la paix et à la réconciliation nationale. « La première marche vers le réveil définitif de notre jeune nation est sans aucun doute la réconciliation entre ses filles et ses fils», ne cesse de rappeler Guillaume Soro. Désormais, «Bogota» ne prêhera plus seul. Il pourra compter avec le MCNCI de Geneviève Bro Grébé qui le rejoint ainsi dans son combat pour le «pardon et la réconciliation».

David YALA

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment