12142018Headline:

Abidjan: Henri Konan Bédié veut identifier ses militants.

Henri Konan Bédié a initié une opération d’identification des militants du PDCI. Cette opération qui démarre, dès le 24 novembre prochain, se veut tout de même un pari très risqué pour le vieux parti.
Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) est au bord de l’implosion. Depuis le divorce consommé entre les présidents Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié, plusieurs cadres du parti septuagénaires ont clairement basculé au RHDP unifié. Mais le président du PDCI qui n’entend pas laisser son parti au pourrissement pendant longtemps, a lancé le rappel des troupes qui lui sont encore fidèles. Il a pour ce faire, initié une opération d’identification de ses militants.

L’opération, qui démarre le samedi prochain, exige en effet que chaque militant confirme son adhésion par l’achat de sa carte d’électeur. Des missions seront donc envoyées dans tous les hameaux de la Côte d’Ivoire afin de pister, identifier et immatriculer tous ceux qui se réclament encore du parti créé par Félix Houphouët-Boigny. Il s’agit à terme de constituer un fichier fiable dans l’optique de se faire une opinion claire de son électorat en prélude à la présidentielle 2020.

Mais cette opération revêt à n’en point douter de gros risques pour le PDCI-RDA, dans la mesure où le contexte politique actuel a créé une certaine méfiance chez les Ivoiriens au point de vouloir cacher à l’opinion le camp dont ils se réclament. En pareille occurrence, plusieurs pédécéistes voudraient certainement rester dans l’anonymat. Et ce ne sont pas les promesses faites par Bédié de faire la promotion des compétences qui convaincra certains sceptiques à sortir de l’ombre.

Notons que la fronde grandit de plus en plus au PDCI. Le Ministre Kobenan Kouassi Adjoumani, fondateur du mouvement “Sur les traces d’Houphouët-Boigny” avait lancé une offensive à Paris pour ratisser large en faveur du Parti unifié.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment