10172018Headline:

Abidjan: Juste après sa libération, Koua Justin déterminé à aller jusqu’au bout.

Koua Justin a été interpellé, ce jeudi, par la police ivoirienne pour ses propos virulents envers le président Alassane Ouattara. A peine libéré, le leader de la jeunesse de EDS mobilise à nouveau ses troupes.

En meeting à Anono, le samedi dernier, Koua Justin a vertement critiqué le régime d’Alassane Ouattara. Pour ces propos jugés offensants pour le Président de la République, le président de la Jeunesse de Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (JEDS) a été appréhendé par le CCDO et conduit à la Préfecture de police, où il a été interrogé en présence de Me Rodrigue Dadjé, son avocat.

Libéré ce vendredi, Koua Justin s’est tout d’abord rendu chez Aboudramane Sangaré pour lui rendre compte. Ainsi qu’il le précise lui-même : « Pour l’instant, j’ai rendez-vous avec le président (Aboudramane) Sangaré. Je cours donc au président Sangaré pour lui rendre compte. »

Après le détour chez le leader de l’opposition radicale, le 1er Secrétaire général adjoint du Front populaire ivoirien (FPI) entend appeler ses autres camarades de lutte pour lancer d’autres mobilisations. « Zagol (Président de la Jeunesse de l’UNG, Ndlr) va trouver un moment, nous allons nous rencontrer, nous allons nous parler », a-t-il déclaré devant des dizaines de militants venus au palais de justice.

Puis, il ajoute : « Je reviendrai à Zagol et Ikpo Ladji pour me dire où vous êtes et puis nous allons nous parler. Restez mobilisés, restez déterminés, restez engagés. Le chemin que nous avons emprunté est un chemin difficile, c’est un chemin rempli d’épines, remplis d’obstacles, mais ce chemin-là, nous allons y arriver. Donc, je compte sur la discipline de chacun. Rentrez dans vos bases et restez à l’écoute ! »

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment