10222018Headline:

Abidjan: Justin Koua exige une nouvelle CEI.

Le président de la jeunesse de Ensemble pour la démocratie et la souvéraineté (EDS), Justin Koua a affirmé jeudi, à Abidjan qu’ils ‘‘seront sur le terrain pour réparer les torts que Alassane Ouattara cause aux Ivoiriens’’, lors d’une conférence de presse.
‘‘Bientôt avec la jeunesse du PDCI, nous serons sur le terrain pour réparer tous les torts que le régime Ouattara cause aux ivoiriens’’, a affirmé M. Koua.

Rappelons que le président (EDS) Justin Koua s’exprimait après une séance de travail avec la Jeunesse du parti démocratique de Côte d’Ivoire (JPDCI), au cours de laquelle, ils ont examiné la question de la “réforme de Commission électorale indépendante ( CEI) avant les élections locales prévue le 13 octobre, la libération des prisonniers militaires et le retour sécurisé des exilés ainsi que la transformation de l’ordonnance d’amnistie en une loi”.

Mardi, dans un communiqué, la frange du Front populaire ivoirien (FPI, opposition) conduite par Aboudramane Sangaré avait également appelé à “un grand rassemblement pour obtenir dans l’immédiat l’ouverture des discussions pour la mise en place d’une nouvelle (CEI)” et “la libération de tous les prisonniers politiques”.

“Le Fpi lance un appel solennel au peuple de Côte d’Ivoire, en vue d’un grand rassemblement aux fins d’obtenir dans l’immédiat la libération de tous les prisonniers politiques y compris les prisonniers militaires, l’ouverture sans délai des discussions pour la mise en place d’une nouvelle CEI consensuelle, préalablement à l’organisation de tout nouveau scrutin”, indique un communiqué signé de M. Sangaré.

Aboudramane Sangaré a dénoncé “le zèle” de la CEI, qui s’est lancée dans l’organisation des élections locales prévues le 13 octobre en Côte d’Ivoire.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment