12142018Headline:

Abidjan: L’ UPCI porte plainte contre Yacou Sidibé

L’Union pour la Côte d’Ivoire (UPCI, mouvance présidentielle) avec à sa tête Brahima Soro, va porter plainte pour “faux et faux en écriture” contre des dissidents du parti conduits par Yacou Sidibé, a annoncé mercredi à Abidjan la vice-présidente Léocadie Yao, lors d’une conférence de presse.

Après avoir réuni début juin un bureau politique pour destituer M. Soro de son poste de président, la dissidence de l’Upci a tenu samedi à Abidjan un congrès extraordinaire au cours duquel un nouveau dirigeant a été élu et les textes du parti unifié (devant naître de la fusion des six formations politiques de la coalition au pouvoir) rejetés lors d’un précédent congrès en avril, ont tous été adoptés “à l’unanimité”.

“L’Upci, en raison du préjudice important subi (…) informe l’ensemble des Ivoiriens qu’une action judiciaire sera introduite” pour “faux et faux en écriture” contre “Yacou Sidibé, imposteur, et son équipe (de six personnes) qui ont manipulé l’opinion nationale et internationale, en faisant croire que l’ Upci a vacillé dans sa position d’hier”, a dit Mme Yao, au siège du parti à Cocody (Est d’Abidjan).

Elle a réaffirmé que “le «non» au projet du parti unifié (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix, RHDP) voté à 95% par les vrais militants de l’Upci au cours du congrès du 28 avril n’a pas changé”, tout en dénonçant “une parodie de congrès” du camp Sidibé, qui “n’avait pour but que de se faire de l’argent et se mettre en exergue afin de bénéficier des retombées politiques et postes politiques”.

La vice-présidente de l’Upci a évoqué “de grossiers faux sur les pièces brandies à l’appui de la prétendue destitution” de Brahima Soro, entre autres les publications de deux communiqués avec des “ordres du jour différents” pour le même bureau politique, ou encore l’utilisation par M. Sidibé de “trois signatures différentes”.

Yacou Sidibé “qui a perdu sa qualité d’adhérent (…) pour n’avoir pas renouvelé son adhésion depuis au moins trois ans”, a saisi “une opportunité pour se faire de l’argent et de la publicité”, a déclaré Léocadie Yao dans ses propos liminaires.

Contacté lundi par ALERTE INFO, le président de la branche dissidente, Serge Brou, a assuré que son camp n’a “pas besoin d’organiser un congrès pour un poste ministériel”, ajoutant que les résolutions arrêtées reflètent “la vérité de la majorité”.

Réuni en congrès le 28 avril, l’Upci avait voté contre toute attente “non” au projet de parti unifié, dont l’accord politique avait auparavant été signé par les présidents des six partis de la coalition au pouvoir, estimant que le discours de ses alliés du Rhdp est “devenu gris, contradictoire et codé que l’immense majorité des Ivoiriens ne comprend pas”.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment