11122018Headline:

Abidjan: La CEI refuse de réceptionner les procès verbaux du candidat Emmou.

Sylvestre Emmou, candidat aux municipales à Port-Bouët (Sud) a affirmé mardi qu’”aucun procès-verbal n’a été détruit”, au lendemain de la décision de la Commission électorale indépendante (CEI) de reprendre le vote en raison des actes de vandalisme sur des procès-verbaux de cette commune abidjanaise.

“Aucun procès-verbal n’a été détruit”, a indiqué M.Emmou, candidat du Parti démocratique en Côte d’Ivoire (PDCI, ex-allié au pouvoir), face à la presse après avoir été reçu mardi par la CEI.

Lundi, la CEI a annoncé la reprise du vote à Port-Bouët, évoquant des actes de vandalisme sur les procès-verbaux” de l’une des deux CEI locales, “rendant toute compilation impossible” des résultats du scrutin du 13 octobre dans cette commune.

Il a expliqué que ces procès-verbaux ont été acheminés mardi à la CEI qui a “refusé de les réceptionner”,

Sylvestre Emmou dit être contre la reprise du vote dans sa commune, souhaitant que “justice soit faite”.

Lundi, le PDCI, a dénoncé le “braquage des victoires certaines” de ses candidats aux élections locales dans des régions et communes dont Port-Bouët.

Le président du parti, Henri Konan Bédié a déploré “l’immixtion” de son ex-allié, le chef de l’Etat Alassane Ouattara “dans la proclamation des résultats”.

Des représentants de la candidate bastonnés lors de la campagne électorale,ont fait savoir leur mécontentement auprès du préfet de région, Brou Kouamé lors d’une rencontre à Yamoussoukro.

Un peu plus de six millions d’électeurs ivoiriens étaient appelés aux urnes samedi pour élire les 200 maires et 31 présidents de conseils régionaux.

La frange du Front populaire ivoirien (FPI, opposition) conduite par Abou Drahamane Sangaré, a boycotté ces élections.

La CEI a commencé dimanche la proclamation des résultats par les municipales mais ceux du Plateau n’ont pas encore été annoncés.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment