11122018Headline:

Abidjan: La CNEC a trouvé un consensus avec l’université de Cocody.

Les enseignants, membres de la Coordination nationale des enseignants-chercheurs et chercheurs de Côte d’Ivoire (CNEC) ont appelé vendredi, à la reprise des cours perturbés dans le mois de septembre pour exiger le règlement des heures complémentaires de 2016-2017, à l’issue d’une Assemblée générale extraordinaire qui s’est tenue au sein de l’université Félix Houphouët Boigny.

“Nous, la Coordination des enseignants, membres de la CNEC, demandons aux camarades de reprendre les cours ce lundi”, a affirmé le secrétaire général de la CNEC, Johnson Kouassi, ajoutant que des discussions sont en cours relativement aux au paiement des heures complémentaires, motif de la suspension des cours à l’université Félix Houphouët-Boigny.

Fin septembre, les enseignants grévistes ont vu leur salaire suspendu, ce qui a particulièrement accentué la grève entamée par les enseignants de la plus grande université de Côte d’Ivoire.

M. Kouassi a assuré les enseignants que le salaire du mois de septembre suspendu sera restitué.

“Nous avons trouvé un consensus avec l’administration”, a affirmé le secrétaire général de la CNEC, assurant que “la ponction du mois (de septembre) a été rétablie”.

Début octobre, le président de l’université, le professeur Abou Karamoko, avait appelé à la reprise des cours dans l’établissement dont il est le premier responsable, demandant aux étudiants de porter mains à tout enseignant qui viendrait interrompre les cours.

Kouassi Johnson a exigé du président Abou Karamoko “des excuses publiques” à l’endroit de ses collègues enseignants.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment