05232019Headline:

Abidjan: La presse ivoirienne a besoin d’”un plan Marshall” pour survivre.

Des organisations professionnelles du secteur des médias en Côte d’Ivoire ont reçu jeudi, du fonds de soutien et de développement de la presse, leur chèque pour la subvention de leurs activités.

Le montant global des chèques qui s’élève à 7.88. 910. 717 FCFA concerne le Groupement des éditeurs (Gepci, patronat), l’Union nationale des journalistes, l’Organisation des journalistes privées, le Syndicat national de la presse privée, l’Union des radios de proximité, le Forum des directeurs de publication, le Réseau des femmes journalistes, la Mutuelle sociale des journalistes et professionnelles de la communication, l’Observatoire de la liberté de la presse, de l’éthique et de la déontologie, le Réseau des professionnelles de la presse en ligne, l’organisation des femmes reporters et photographes.

Pour le président de l’Unjci, Moussa Touré les journaux ont besoin d’”un plan Marshall de deux à trois milliards FCFA” pour survivre, souhaitant une aide à l’impression.

En septembre, les patrons avaient protesté contre la réorientation de l’aide annuelle à l’impression des journaux octroyée par le gouvernement, à d’autres chapitres de dépenses.

Cette aide publique, octroyée depuis 2007 aux entreprises et aux organisations professionnelles, était l’équivalent de six mois d’impression des journaux.

le Groupement des éditeurs avaient menacé d’observer une “journée morte” avant de suspendre leur mot d’ordre.

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment