11122018Headline:

Abidjan: La reforme de la CEI devient une “priorité” selon la Poeci.

La Plateforme des organisations de la société civile pour l’observation des élections en Côte d’Ivoire (POECI), a estime mercredi, que la “reforme” de la Commission électorale indépendante (CEI) est devenue “une priorité absolue” après les faiblesses relevées lors des élections locales.

“La POECI conclut que la réforme de la commission électorale devient une priorité absolue après les faiblesses du système électoral découvertes lors de ces élections régionales et municipales sans une traçabilité des procès-verbaux”, indique une note de la plateforme.

Certains bureaux locaux de la CEI ont proclamé des résultats “suspicieux” dans certaines localités à l’issue des municipales et régionales, a dénoncé la plateforme dans le communiqué.

Le taux de participation à ces élections couplées (municipales et régionales) a connu “une légère régression (36,4 % en 2018 contre 36,49 % en 2013), selon la POECI, évoquant un désintérêt des populations” à ce suffrage.

La POECI a relevé “291 incidents critiques” sur le territoire national et enregistré la destruction de “biens publics et privés” dans certaines localités.

L’opposition politique ivoirienne avait souhaité la reforme de la commission électorale avant la tenue du scrutin du 13 octobre, qu’elle juge “illégale et illégétime”.

Mais le président ivoirien Alassane Ouattara a précisé qie le réexamen de la composition de la CEI se fera après ces élections locales.

Le 23 septembre, l’ancienne ministre ivoirienne de la Communication, Affoussiata Bamba-Lamine avait reproché au président Alassane Ouattara de vouloir faire “un braquage électoral” pour les municipales et régionales, en repoussant la réforme de la Commission électorale indépendante (CEI).

 

koaci.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment