01182019Headline:

Abidjan: Le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, a pris part ce jeudi à Ouagadougou, de grandes décisions ont été prises.

Ouattara ce jeudi à Ouagadougou

 Comme annoncé, le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, a pris part ce jeudi à Ouagadougou, au Burkina Faso à la célébration du 25ème anniversaire de l’Union Monétaire Ouest Africaine (UEMOA).

Le Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat de Gouvernement de l’UEMOA, a dans son discours a dévoilé les défis importants que doit relever l’institution pour préserver les acquis réalisés, accélérer le processus d’intégration sous-régionale et consolider notre marché régional commun.

« Il s’agit notamment : du faible taux des échanges intra-communautaires dans l’Union (de 9.6 % en 1996 à 16.1 % du total des échanges en 2018). Cette faible évolution pourrait s’expliquer par la structure du commerce, marqué par une homogénéité des biens et services échangés dans notre espace ; des nombreux contrôles sur les corridors, des prélèvements illicites et autres faux frais et enfin des longs délais pour le transport des marchandises ; des distorsions en matière de concurrence et, en particulier, des difficultés pour certaines entreprises à avoir accès aux marchés, notamment publics, de certains pays de l’Union », a-t-il déclaré comme rapporté par les services de la présidence.

« A ces défis, s’ajoutent d’autres problématiques liées, notamment, à l’emploi des jeunes, à la migration, au dérèglement climatique, à la sécurité et à un environnement international de plus en plus incertain. C’est pourquoi, une nouvelle feuille de route a été mise en place en 2015, pour permettre à l’UEMOA de faire face efficacement à ces défis », a poursuivi Ouattara.

Le chef de l’Etat a réaffirmé sa conviction dans la pertinence et la solidité de l é Union et sa détermination à œuvrer pour son renforcement.

« Travailler pour un projet aussi noble que celui de l’intégration régionale est un privilège et une nécessité, dans ce monde en pleine mutation, et je demeure convaincu que c’est ensemble que nous réussirons », a ajouté le président ivoirien avant d’inviter 
la Commission de l’UEMOA, à s’engager pleinement pour accélérer notre processus d’intégration régionale.

Pour conclure, Ouattara a formulé le vœu que le présent Forum aboutisse à des recommandations pertinentes et pratiques.

Créée le 10 janvier 1994 à Dakar, l’Union économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) a pour objectif essentiel, l’édification, en Afrique de l’Ouest, d’un espace économique harmonisé et intégré, au sein duquel est assurée une totale liberté de circulation des personnes, des capitaux, des biens, des services et des facteurs de production, ainsi que la jouissance effective du droit d’exercice et d’établissement pour les professions libérales, de résidence pour les citoyens sur l’ensemble du territoire communautaire.

Huit Etats côtiers et sahéliens, liés par l’usage d’une monnaie commune, le FCFA et bénéficiant de traditions culturelles communes, composent l’UEMOA : le Bénin, le Burkina, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo. L’UEMOA couvre une superficie de 3 506 126 km2 et compte 120,2 millions d’habitants. Le taux de croissance du PIB, à prix constant, est de 6,7% en 2017. 

Donatien Kautcha

koaci.com 

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment