11202018Headline:

Abidjan: Le Général Diomandé Vagondo rétablit la confiance avec ses hommes.

Invité à une cérémonie à la Garde républicaine de Yamoussoukro, le Général Diomandé Vagondo s’est adressé aux militaires. Le chef d’état-major particulier du Président Ouattara a exhorté ses frères d’armes à rester exemplaires dans l’accomplissement de leur mission.
Les bruits de bottes au sein des Forces armées de Côte d’Ivoire (FACI) se font de plus en plus assourdissants. La vague de mutineries qui avait secoué le pays en 2017 dénotait déjà de mécontentements au sein de la grande muette. Le ministre de la Défense Hamed Bakayoko avait alors pris le soin de rassurer toute l’opinion nationale et internationale que l’Etat ivoirien avait tenu tous ses engagements vis-à-vis des soldats mutins.

Le Général Diomandé Vagondo est également monté au créneau pour mettre au pas ses hommes afin de les inciter à demeurer disciplinés. A la faveur de l’édition 2018 des journées sportives et de cohésion, du 2ème regroupement de la Garde républicaine de Yamoussoukro, le chef d’état-major particulier du Président Alassane Ouattara a parlé aux soldats sans langue de bois.

« Je vais m’adresser en particulier à nos hommes, et à travers eux, aux soldats. Je voudrais que chacun comprenne que la mission qui nous est confiée est noble ! Celle d’assurer la sécurité des biens et des personnes, celle de veiller au quotidien sur la vie de chacun de nous ! C’est une mission qu’on ne donne pas à n’importe qui ! C’est une mission qu’on donne à des gens en qui on a confiance », a-t-il rappelé.

Poursuivant, le général de division a appelé ses frères d’armes à être des modèles dans le langage et les comportements à avoir vis-à-vis des citoyens. L’homme commis à la sécurité du président ivoirien n’occulte cependant pas les bruits qui courent dans les casernes militaires. « Nous entendons çà et là, beaucoup de rumeurs. Il faut faire en sorte que ces rumeurs-là disparaissent et que la confiance renaisse », leur a-t-il mis en garde, avant d’ajouter :

« Restez sourds aux sons des sirènes. Restez sourds à tous ceux qui viennent vers vous pour dire à partir de cette date, revendiquez ceci ou cela. Ce que vous obtenez par votre travail et que vous méritez reste avec vous éternellement. Mais, ce que vous obtenez dans la violence, vous sera forcément arraché un jour par la violence. Ce que vous obtenez dans la coercition, vous l’utilisez, mais sans dignité, parce que vous avez forcé la main pour l’avoir. Ne vous inscrivez pas dans ce genre d’attitude. »

Notons que le Général Diomandé Vagondo avait à ses côtés le Colonel Issiaka Ouattara dit Wattao, Commandant de la Garde républicaine de Côte d’Ivoire.

 

jeune afrique

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment