08192018Headline:

Abidjan: Le parti de Blé Goudé dis des vérités à Anne Ouloto…

Anne Ouloto-

© koaci.com – Vendredi 11 Mai 2018 -Dans une déclaration sur la crise post-électorale de 2010-2011, la Ministre Anne Désirée Ouloto aurait affirmé que, « rien ne prouve que les militaires pro-Ouattara sont coupables des faits qu’on leur reproche ».

Le Congrès Panafricain pour la Justice et l’Egalité des Peuples (COJEP), parti fondé par Charles Blé Goudé, proteste « vigoureusement » contre cette affirmation de la porte-parole adjointe du gouvernement face aux victimes.

Pour son secrétaire national à la riposte dans un document transmis vendredi à KOACI, cela traduirait un « mépris » aux parents des victimes et au peuple ivoirien tout entier qui demandent depuis des lustres que justice soit rendue.

« La démarche de la ministre s’inscrivant dans le sens e de protéger les criminels de son camp est maladroite et heurte le bon sens. Cette démarche éloigne davantage le régime du chemin de la réconciliation nationale et expose son insouciance quant au problème préalable de la réconciliation des ivoiriens », a dénoncé, Mr Timité dont-il s’agit.

Le COJEP  invite les membres du gouvernement à tenir des discours responsables face à certain sujet tel que celui des poursuites contre tous les camps opposés dans le conflit qui continue de desservir la Côte d’Ivoire.

« Le parti du leader Charles Blé Goudé, recommande aux membres du gouvernement de proscrire aux propos qui accentuent l’incohésion sociale », a recommandé le COJEP.

Le 8 août 2012 une commission d’enquête mise en place par le chef de l’Etat lui-même pour situer certaines responsabilités dans la crise post-électorale, indiquait 1452 morts causés par les Forces de Défense et de Sécurité de Côte d’Ivoire (FDS-CI) et 727 morts causés par les Forces Républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI).

Depuis la fin de la crise post-électorale le 11 avril 2011, seul le camp de l’ex chef d’Etat, Laurent Gbagbo, a été traduit en justice.

Une situation qui faire dire aux observateurs, organisations et la société civile, qu’il s’agit-là, d’une justice dite des « Vainqueurs ».

 

koaci.com

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment