11182018Headline:

Abidjan: Le PDCI n’a pas eu de suite en justice, dans l’affaire de l’utilisation de son logo.

La justice ivoirienne s’est déclarée mercredi “incompétente” pour statuer dans l’affaire de l’utilisation du logo du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, ex-allié au pouvoir) par le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir), évoquant “une affaire (entre) partis politiques”, a indiqué le secrétaire exécutif Maurice Kacou Guikahué.

“Le juge des référés s’est déclaré incompétent” et évoqué “une affaire de partis politiques”, a fait savoir M. Guikahué lors d’une conférence de presse.

Le PDCI qui proteste contre l’utilisation de son logo par le RHDP, la coalition de laquelle il s’est retiré, avait saisi la Commission électorale indépendante (CEI) pour exiger que son logo soit “exclusivement réservé pour les candidatures” qu’il parraine pour les élections locales du 13 octobre.

Le dossier a été transféré devant la Cour suprême qui s’est déclarée incompétente pour statuer. Le PDCI a alors saisi le juge des référés pour trancher.

Le secrétaire exécutif qui s’est également prononcé sur “la suspension de toutes les décisions prises le 17 juin par le bureau politique” du PDCI par la justice a dénoncé “une ingérence du juge dans le fonctionnement” du parti.

Pour lui, “ce qui est arrive au PDCI peut arriver à un autre” parti.

Le 19 septembre, le juge, sur saisine de Jérôme N’Guessan, ex-membre de l’instance dirigeante du PDCI et récemment exclu du parti, a suspendu les décisions prises le 17 juin par le bureau politique dont la principale avait été le rejet du PDCI du parti unifié RHDP.

Mais lundi, au cours d’un autre bureau politique, le PDCI a acté son retrait définitif du RHDP et maintenu sa participation aux élections municipales et régionales.

M.N’guessan a “eu peur de venir au bureau politique”, a soutenu Maurice Kacou, l’invitant à “avoir la décence de se taire”.

Concernant les scrutins locaux à venir, le PDCI qui a présenté ses propres candidats pour ces élections, assure qu’il “va gagner”, et “engager le combat pour la réforme de la CEI” après les élections.

Evoquant la situation des cadres du PDCI parrainés à la fois par le PDCI et RHDP pour ces élections locales M. Guikahué a affirmé que “le double parrainage n’existe pas”.

Les ministres Alain Donwahi (Nawa) et Patrick Achi (Mé), sont parrainés à la fois par le PDCI et le RHDP pour les régionnales.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment