12172018Headline:

Abidjan: Le Sénat de Jeannot Ahoussou-Kouadio toujours sous éteignoir.

Annoncé en grande pompe par les autorités ivoiriennes, le Sénat n’est jusque-là pas entré en fonction. Le président Jeannot Ahoussou-Kouadio, s’était même opposé par voie judiciaire au transfert des attributions de son institution à l’Assemblée nationale.

Depuis l’adoption de la Constitution de novembre 2016 instituant la IIIe République, le Parlement ivoirien est désormais bicaméral : La haute chambre constituée par le Sénat, et la seconde chambre qui est l’Assemblée nationale. La loi fondamentale a par ailleurs prévu les pouvoirs et attributions de chaque chambre pour éviter que l’une empiète sur le domaine de l’autre.

C’est ainsi que les dispositions constitutionnelles prévoient une double représentation du citoyen : celle directe du peuple à l’Assemblée nationale, et l’autre indirecte au Sénat par l’intermédiaire des collectivités territoriales et des Ivoiriens établis hors de Côte d’Ivoire.

Cependant, le Sénat qui a été installé à Yamoussoukro, la capitale politique ivoirienne, le 10 avril dernier, peine à entrer en fonction. Renseignements pris, les 66 Sénateurs élus sont certes en place, mais le Président Alassane Ouattara à qui revient le pouvoir discrétionnaire de nommer le 1/3 restant, à savoir 33 personnalités ivoiriennes issues de toutes les couches socio-professionnelles, ne s’en presse nullement pas.

Le chef de l’Etat avait d’ailleurs tenté, par simple courrier datant du 13 septembre, de transférer les pouvoirs du Sénat à l’Assemblée nationale, au motif que cette nouvelle institution n’est toujours pas opérationnelle et ne peut donc remplir ses fonctions parlementaires. Jeannot Ahoussou-Kouadio a donc saisi le Conseil constitutionnel qui a aussitôt annulé la décision du Président Ouattara.

Qu’à cela ne tienne ! Le patron des Sénateurs ivoiriens continue toutefois de se tourner les pouces faute d’un fonctionnement efficient de l’institution qu’il dirige. Par ailleurs, les Sénateurs issus de la majorité présidentielle n’ont jusque-là pas encore constitué leur groupe parlementaire. Ce qui renforce davantage le blocage au Sénat.

Serait-ce le fruit des dissensions entre le PDCI-RDA et le RHDP unifié ?

Tout porterait à le croire, quoique…

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment