01172019Headline:

Abidjan: Les démobilisés sèment le trouble au sein de la population ivoirienne.

Les démobilisés samedi à Bouaké.

Portés disparus depuis leur manifestation organisée le lundi 10 décembre dernier, les démobilisés partis à Abidjan avec à leur tête Diakité Aboudou, président des ex-combattants de la cellule 39  de Côte d’Ivoire pour des négociations,seraient jusqu’à ce jour injoignables à en croire les autres ex-combattants,restés à Bouaké.
Pour lever un coin de voile et donner des précisions sur cette sorte de disparition qui en dit long,des ex-combattants de la cellule 39 ont,à travers une déclaration de presse organisée samedi en fin d’après midi comme constaté sur place par KOACI, appelé le gouvernement ivoirien à faire la lumière sur la situation exacte des 17 démobilisés transférés à Abidjan pour des supposées négociations. 

« Diakité Aboudou,notre responsable et une délégation de 17 personnes ont été escortés par des forces de l’ordre pour un voyage sur Abidjan.Arrivée là-bas,notre responsable nous a fait savoir que la délégation venait de rencontrer pour un entretien,des responsables des Droits de l’Homme.Il s’en est suivi d’une autre rencontre avec des hauts gradés du commandement supérieur de l’armée. Depuis lors,nous restons sans nouvelles de la délégation et toutes tentatives de les joindre sont restées vaines.» fait savoir Bamba Alassane,porte parole de circonstance des démobilisés,pendant leur déclaration.
Estimant qu’ils ont été mis à l’écart de de certains avantages,les démobilisés,à travers Bamba Alassane,étalent des revendications à savoir « la liberté immédiate et sans condition de nos frères détenus,la prime de 18 millions jusque là pas reçue,la procédure de paiement et la réinsértion avec la réintégration des volontaires dans l’armée que le programme de l’ADDR nous avait promis.» Aux termes de la rencontre,plusieurs démobilisés  ont confié à KOACI,leur volonté de voir les 17 de leurs amis partis à Abidjan,être de retour avant la nouvelle année sous peine de représailles. « Nous voulons que nos frères fêtent ici à Bouaké avec leur famille avant la fin de l’année sinon,on va agir et là,ils vont nous entendre.» lancent-ils.
Les démobilisés  de Bouaké  perdent un des leurs responsables,Diomandé Mêgbê a rendu l’âme

La grande famille des ex-combattants de la cellule 39,a perdu un de leurs leaders charismatique de la région de Gbêkê hier Jeudi 20 Décembre à Béoumi,comme rapporté à KOACI par Mamadou Traoré,responsable des ex-combattants de la localité de Béoumi. 

Selon les informations reçues,Diomandé Mêgbê qui traînait une maladie depuis un certains temps à Bouaké,a décidé de se rendre à Béoumi pour y rencontrer y guérisseur traditionnel,pour venir à bout de son mal.Malgré les bonnes tentatives plusieurs jours durant du tradi-praticien pour redonner la santé au malade,le destin en a décidé autrement.Diomandé Mêgbê succombe de son mal aux alentours de 4 heures du matin d’hier Jeudi. 

« L’enterrement du défunt s’est passé dans la soirée de ce Jeudi à Béoumi devant plusieurs démobilisés  de la cellule 39.» raconte Mamadou Traoré, responsable desdémobilisés de Béoumi.
T.K.Emile

koaci.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment