11122018Headline:

Abidjan: Les enseignants de l’ENS s’insurgent contre l’affectation prématurée des étudiants de la promotion 2017-2018.

L’intersyndicale des Enseignants-Chercheurs de l’Ecole normale supérieure d’Abidjan (ENS), a denoncé jeudi, l’envoi des étudiants de la promotion 2017-2018 en stage dans les lycées et collèges de Côte d’Ivoire, en violation de tous les principes et règles pédagogiques, académiques et scientifiques en vigueur dans l’enseignement supérieur, dans un communiqué.

L’intégralité du communiqué des Enseignants-Chercheurs de l’ENS

· Directive N° 03/2007/CIW UEMOA portant adoption du système LMD dans les Universités et établissements d’enseignement supérieure au sein de l’UEMOA,

· Décret 2009-164 du 30 Avril 2009 portant adoption, application et organisation du système Licence, Master, Doctorat (LMD,

· Arrêté N° 248 MESRS/DGES du 13 décembre 2011 portant organisation de la Licence dans l’Enseignement Supérieur en République de Côte d’Ivoire,

· Arrêté N° 249 MESRS/DGES du 13 décembre 2011 portant organisation Master dans l’Enseignement Supérieur en République de Côte d’Ivoire,

Ces étudiants de l’ENS promotion 2017-2018 (1ère année) de l’ENS, (Professeurs, Éducateurs, Inspecteurs d’éducation, Inspecteurs d’orientation, Inspecteurs de l’Enseignement primaire, Conseillers pédagogiques et Conseillers Extra scolaires..), n’ont pas encore satisfaits aux exigences pédagogiques, didactiques et académiques minimales nécessaires pour les stages en responsabilité dans les Écoles, les lycées et les collèges c’est à dire:

1- La validation du semestre 1 et du semestre 2 de l’année académique 2017-2018 qui induit l’admission en 2ème année pour le compte de l’année,

2- L’exécution des UE et des ECUE de mise en stage (micro enseignement, de séminaire et de cours) prévus dans la maquette du semestre 3.

PAR CONSÉQUENT, LES ÉLÈVES DES ÉCOLES, DES COLLÈGES ET DES LYCÉES EN COTE D’IVOIRE ET LE SYSTÈME ÉDUCATIF IVOIRIEN DANS SON ENSEMBLE SONT GRANDEMENT EN DANGER AVEC LA PRÉSENCE PRÉMATURÉE DE CES ÉTUDIANTS DANS LES ÉTABLISSEMENTS !

SI ON NE PEUT PAS AMÉLIORER LE SYSTÈME ÉDUCATIF IVOIRIEN, IL FAUT, ABSOLUMENT, SE GARDER DE LE DÉTRUIRE !

L’intersyndicale des Enseignants-Chercheurs de l’ENS (CNEC-ENS, SYNARES-ENS et SYLEC-ENS) interpelle la Direction Générale de l’Enseignement Supérieur (DGES) d’une part, le Conseil Scientifique, la Cellule Assurance Qualité, la Cellule Évaluation, les Chefs de département, de section et de filières, les Responsables pédagogiques et les Encadreurs principaux de l’ENS d’autre part face à la grande forfaiture pédagogique, académique et scientifique inédite dans l’histoire de l’École Normale Supérieure d’Abidjan.

Par ailleurs, l’intersyndicale des Enseignants-Chercheurs demande à l’ensemble des camarades et des collègues de rester mobilisés et sereins. Une assemblée Générale Extraordinaire est prévue dans les jours à venir apporter une réponse à cette situation inadmissible pour la crédibilité de la formation et de l’éducation à l’ENS. Restez à l’écoute !

LARGE DIFFUSION.

POUR L’INTERSYNDICALE.

Dr. KISSIEDOU Vincent

SG de la CNEC-ENS.

Dr. OULAI Pascal

SG du SYLEC-ENS.

Dr. TOLA Gabriel

SG du SYNARES-ENS.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment