12112018Headline:

Abidjan: Les ex-militaires se sont encore signalés au Plateau; Ils ne veulent plus entendre raison « Leur argent ou rien au plus tard le vendredi prochain ».

Mardi 04 Décembre 2018 – Les ex-militaires se sont encore signalés. Ils ne veulent plus entendre raison. « Leur argent ou rien au plus tard le vendredi 7 décembre prochain ».

Ce sont les 2000 militaires qui ont quitté volontairement l’armée en avril dernier après avoir reçu la somme de 15 millions (environ 22.866 euros) pour le droit à la retraite.

Toute la journée d’hier lundi 3 décembre 2018, ces ex-militaires en colère étaient au plateau  (centre des affaires) où ils se sont rassemblés depuis 9h30 min.

Pour ses ex-hommes en armes, il faut leur payer immédiatement leurs primes de départ à la retraite. La prime dite « Entrée de fin de carrière (EFC).

C’est une prime à en croire ces ex-militaires prélevées par le fond de prévoyance militaire  (FPM) mensuellement sur leur salaire.

C’est la raison pour laquelle ces ex-militaires, rassemblés devant le fond de prévoyance militaire  hier ont réclamé que le montant qui leur revient leur soit reversé au plus tard vendredi prochain en faute de quoi, ils vont camper au plateau  jusqu’à ce que leur argent leur soit donné.

« Nous voulons notre argent immédiatement ou au plus tard vendredi, on n’acceptera pas la date du 20 décembre, même s’il faut camper devant les locaux le temps qu’il faut, nous le ferons. Nos salaires ne passent plus, nos dossiers de pension sont bloqués, nous avons perdu nos maisons baillées. Nous voulons notre argent  c’est tout », ont-ils fait remarquer.

Notons que le fond de prévoyance militaire  propose la date du 20 décembre aux ex-militaires pour entrer en possession de leur argent, chose que ces anciens hommes en armes refusent catégoriquement.

Jean Chréus

 

koaci.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment