08212018Headline:

Abidjan: Les partis politiques désormais en possession de la liste électorale provisoire

Le président de la Commission électorale indépendante (CEI), Youssouf Bakayoko, a remis vendredi à Abidjan, la liste électorale provisoire aux différents partis politiques ivoiriens, en prélude aux élections couplées (municipales et régionales), prévues le 13 octobre, lors d’une séance d’informations.

“Cette séance a pour objet la remise à chacune de vos formations politiques, de la liste électorale provisoire sur un support électronique”, a dit M. Bakayoko, ajoutant que la “phase de contentieux (réclamation) se tiendra du 25 au 31 juillet. Les différentes réclamations se feront aux sièges commissions électorales locales, en présence du concerné.

La liste électorale définitive et les cartes d’électeurs pour les nouveaux majeurs, seront disponibles “15 jours avant le prochain scrutin”, devant se tenir le 13 octobre en Côte d’Ivoire.

La CEI a remis le fichier électoral aux différentes formations politiques, dont le Front populaire ivoirien (FPI, camp Affi), Liberté et démocratie pour la république (LIDER), tous deux de l’opposition.

Etaient également présents le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, allié du parti présidentiel), le Rassemblement des républicains (RDR, parti présidentiel), le Parti ivoirien des travailleurs (PIT), le mouvement des forces d’avenir (MFA), l’Union pour la paix en Côte d’Ivoire (UPDCI) et l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI), membres du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP).

Le 14 juillet, la CEI avait annoncé plus de 6,5 millions d’électeurs ivoiriens inscrits sur la liste électorale provisoire, après traitement des données recueillies lors de l’enrôlement du 18 au 24 juin.

La CEI s’est engagé à assurer les prochaines étapes annoncées dans le processus de révision de la liste électorale “détermination constante”, et de conduire les scrutins à venir avec “professionnalisme, transparence et impartialité”

Du 18 au 24 juin, la CEI avait procédé dans le cadre de la mise à jour du fichier électoral, à la collecte des données alphanumériques et biométriques des pétitionnaires sur l’ensemble du territoire national.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment