12192018Headline:

Abidjan: Pascal Affi Nguessan corrigé par Ettien Amoikon, lors des funérailles de Sangaré.

Pascal Affi Nguessan, président de l’autre branche du FPI, a fait le déplacement aux funérailles d’ Aboudramane Sangaré, décédé le 3 novembre dernier des suites d’un cancer. L’ancien Premier ministre du régime de la Refondation est reparti démoralisé après avoir subi un recadrage en règle d’ Ettien Amoikon, un des faucons du Front Populaire Ivoirien proche de Laurent Gbagbo.

Pascal Affi Nguessan et Aboudramane Sangaré, de son vivant, se disputaient la présidence du FPI, le parti fondé par Laurent Gbagbo. Lors des funérailles de celui qui est affectueusement surnommé « Gardien du temple » par ses camarades, l’ancien Premier ministre de Laurent Gbagbo s’est pointé avec une délégation pour souhaiter ses condoléances à la famille éplorée. À cette occasion, Affi N’Guessan qui n’a pas fait le déplacement au domicile de Simone Gbagbo depuis sa libération a pu la prendre dans ses bras lors d’une accolade.

Cette démarche de l’ex-Premier ministre de Laurent Gbagbo qui partait d’une bonne intention, en ce qu’elle plaçait l’importance d’ Aboudramane Sangaré au-dessus de tout désaccord politique, a vite tourné en règlement de compte. Le top départ de cette cette nouvelle tension a été la présentation de Pascal Affi Nguessan à ses camarades. Il a été présenté comme président du Front Populaire Ivoirien par son porte-parole, membre de cette délégation de la partie du parti qu’il dirige.

C’est le titre de « président » dont il a été affublé par son collaborateur qui a provoqué la colère de ses autres camarades, qui semblaient « ravis » de le voir à ces funérailles. Ettien Amoikon, ancien ministre de l’information et de la Communication du dernier gouvernement Aké N’Gbo de Laurent Gbagbo est alors sorti de sa réserve pour clarifier les choses avec celui qui était visiblement de trop aux yeux de ses anciens camarades à cette cérémonie. “Ton attitude ici ressemble à de la provocation. Nous n’accepterons pas que tu viennes nous insulter ici dans ce moment fort douloureux », dit-il après avoir indiqué : « Laurent Gbagbo est le Président du FPI et Aboudrahamane Sangaré était son 1er Vice-président ».

Aboudrahamane Sangaré, sa mort ne reconcilie pas au FPI
Voyant les esprits se chauffer, Affi Nguessan et sa délégation ont fait un don de 3 millions de FCFA de participation aux frais des funérailles d’ Aboudrahamane Sangaré avant de quitter les lieux. La paix espérée au Front Populaire Ivoirien à la libération de Mme Simone Gbagbo est loin d’être une réalité au sein de ce parti fondateur du pluralisme politique en Côte d’Ivoire.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment