12112018Headline:

Abidjan: Plus de Cinq mort en deux mois, et non des moindres dans la même formation politique, le Front populaire ivoirien (Fpi); Ça fait bizarre.

Pr Séry Bailly, le dernier de la série noire qui frappe la grande famille du Fpi depuis des mois.
Ça fait bizarre ! Cinq mort en deux mois, et non des moindres dans la même formation politique, le Front populaire ivoirien (Fpi). Presque tous des universitaires, mais également de la même manière.l

La série commence le 29 août 2018. Le décès de Firmin Kouakou, ancien directeur général du Fonds de régulation du Café-cacao (Frc), est annoncé. Ce baron du Fpi a succombé à une crise cardiaque à l’Institut de cardiologie d’Abidjan (ICA). Il est inhumé le samedi 03 octobre 2018, dans son village, à Bouaflé. A ses obsèques, ne prendra pas part un autre cadre de son parti, le professeur Raymond Abouo N’dori.

Samedi 8 septembre 2018, l’ancien ministre de la Santé de Laurent Gbagbo est foudroyé par un malaise alors qu’il est en déplacement dans son village, à Agboville. Le cardiologue est terrassé et succombe à un arrêt cardiaque dont il n’a pas eu le temps de résister. Le samedi 20 octobre 2018, il est inhumé dans son village à Agboville.

A ces obsèques, tous les barons du Fpi proches de l’ancien Premier ministre, Pascal Affi N’guessan, dont le défunt est le vice-président, font le déplacement. Parmi eux, l’ancien Directeur général du Port autonome d’Abidjan, Marcel Gossio. Ironie du sort, c’est le dernier voyage de cet autre cadre de haut niveau de l’ex-parti au pouvoir. Dimanche 21 octobre 2018. Alors qu’il serait allé rendre visite à une famille à Port-Bouët, M. Gossio est lui aussi foudroyé par un accident vasculaire cardiaque (AVC). Il ne pourra même pas franchir le seuil de l’hôpital où il est conduit d’urgence par son chauffeur.

Alors que sa famille politique continue de le pleurer, attendant la date de son inhumation, bis repetita ! C’est un autre baobab qui tombe. Le grand, le professeur Abou Drahamane Sangaré, vice-président et président par intérim de l’aile dite dure du Fpi, le samedi 3 novembre 2018. Il succombe à une crise de la prostate. Pleurs, lamentations, hommage et inhumation le samedi 1er décembre 2018. La série noire peut-elle se refermer ? Que nenni !

Dimanche 2 décembre 2018, encore un autre professeur, l’éminent homme de lettre et de culture, le ministre Zacharie Séry Bailly. Lui aussi, victime d’un AVC. Bizarre ! Cinq mort du même parti en trois mois, dont quatre de crise d’Avc en deux mois, trois éminents professeurs et presque tous frappés un week-end, précisément un dimanche. Par deux fois, une victime a suivi au lendemain de l’inhumation d’une autre. Quelle coïncidence? Un lien commun à toutes ces victimes, elles ont toutes franchi la barre des 70 ans et ont connu l’opulence durant les deux dernières décennies avant de sombrer dans la sédentarisation après la crise post-électorale de 2018. Crise de sédentarisation ? Génération passante ? Bref, juste des bizarreries sur ces morts en cascades, qui suscitent des interrogations et des commentaires çà et là. Bientôt, les obsèques de Marcel Gossio annoncées pour les jours à venir. Déjà, on égraine son chapelet. Pour ne pas être le prochain sur la liste du lendemain. Ça rigole, mais certains semble prendre la chose au sérieux. Un vrai signe indien….!

F.D.B

 

linfodrome

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment