08172018Headline:

Abidjan: Rencontre Bédié – Ouattara, le désaccord toujours total.

Une rencontre Bédié – Ouattara a eu lieu hier mais les deux Présidents n’ont pu s’accorder sur l’accord politique du RHDP. Le PDCI a décidé de sortir de la coalition pour préparer la bataille présidentielle de 2020.

La relation entre le PDCI et le RDR s’est fortement dégradée ces derniers mois. Suite au refus du RDR de faire d’un militant actif du PDCI le prochain candidat du RHDP à l’élection présidentielle de 2020, de grosses tensions étaient apparues entre les deux alliés. Le PDCI qui devait signer les textes de son adhésion au RHDP a repoussé l’analyse de la question à 2020, après les élections présidentielles.

Le Président Alassane Ouattara et ses proches ne l’acceptent pas et ont donc viré du gouvernement de la coalition les personnalités PDCI opposé au parti unifié. Le RDR encourage en ce moment même une scission au sein du PDCI à travers le mouvement sur « Sur les traces d’Houphouet » dirigé par le ministre Adjoumani. Cette stratégie a prononcé la fin du « mariage » qui vient de se concrétiser avec l’échec des pourparlers d’hier mercredi.

En effet, le président du PDCI M. Henri Konan Bédié n’a rien cédé sur la question de l’adhésion de son parti au RHDP lors de cette rencontre avec Ouattara.

Rencontre Bédié – Ouattara, la note de la Présidence
La présidence, dans une note, dit simplement “Le président Henri Konan Bedié a rendu une visite de courtoisie au président de la République, Alassane Ouattara, ce mercredi, pour le féliciter, suite aux décisions qu’il a prises lors du message à la nation.” Aucun mot donc sur les question au menu de leur rencontre.

Les poursuite judiciaires devant être engagées contre M. Noël Akossi Bendjo, maire PDCI du Plateau, déchu par Ouattara en conseil des ministres a également été évoquée. Sur ce point, aucune suite ne devrait être donnée sur l’affaire pour l’instant.

Cet homme avait été accusé de s’être livré à des malversations financières dans sa commune. Un trou de 2 milliards de FCFA aurait été découvert lors d’un audit express diligentée contre lui et qu’il n’a même pas pu commenter avant son débarquement comme le veut pourtant le principe de l’audit.

Avant l’échec de la rencontre Bédié – Ouattara, l’éloignement entre le PDCI et le RDR est si profond que le parti quinquagénaire a démontré dans son communiqué, relatif à la libération des prisonniers politiques, que la décision d’amnistier les 800 détenus avait été obtenue grâce à la pression de la communauté internationale sur le pouvoir. Bédié avait remercié « La communauté internationale et tous les acteurs qui ont œuvré dans le secret pour faciliter la prise de cette décision », une réaction qui avait surpris le porte-parole du RDR Mamadou Touré.

Selon ce dernier, Henri Konan Bédié aurait dû tout simplement “féliciter” le Président Ouattara pour cette décision “comme l’a fait l’opposition ».

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment